Une carte de voeux pour « une critique ».

samedi 3 janvier 2004


décembre 2004
Le message de ce M. Salzmann m’étonne, il prêche La Vérité de l’info, nie tous les faits de cet article Comment faire confiance à Arafat ?
1er janvier 2004 - Par Yves Dufrenoy
, SANS NOUS APPORTER LA MOINDRE INFO- CONTRE INFO.

On ne condamne pas les mains vides M.« Salzmann », ce sont vous les désinformateurs.

Le jour où Arafat a reçu le Prix Nobel de la Paix, j’ai naïvement cru qu’un certain nombre de personnages l’ayant reçu, le rendrait.

Voilà où mène votre recherche de vérité. Et concernant Arafat, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Pour ce Noël 2004, je vous envoie une carte de voeux, M. Salzmann.( Pièce jointe)





Franck Salzmann.Lattes avait écrit en janvier 2004

Madame Monsieur ,

je suis un fidèle lecteur de votre site dont je reconnais le sérieux et le proffessionalisme.

Je dois vous dire ma stupeur de lire ce jour un article ou une lettre de take a pen ecrit par un certain Yves Dufrenoy qui m’a laisser les bras et le cul par terre.

Rien dans cette vision de l’histoire n’est étayé de réference ou de preuve .

Ca sent alors l’affirmation dans le but de pure propagande .

On s’éloigne alors de tout travail sérieux et professionnel.

Avons nous besoin du mensonge et de la manipulation pour lutter contre ceux ( et je pense qu’arafat ne me veut pas que du bien) qui cherchent à nous nuire ?

La recherche de la vérité n’est elle pas le moyen le plus sur de vaincre et de conserver nos idéaux et notre identité dans noter lutte .

Face un tel dérapage je dois vous dire ma consternation et le doute qui méprend à l’idée de retourner sur votre sitede lire vos articles.


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil