Une roquette Qassam blesse de nombreux soldats israťliens

service de Presse de l’ambassade de France en IsraŽl

mardi 11 septembre 2007

La nuit derniŤre, ŗ 1h30 du matin, trois roquettes Qassam tirťes depuis Beit Hanun,
dans le nord de la bande de Gaza, ont touchť une base militaire israťlienne, ŗ Zikim, au sud d’Ashkelon. L’une de ces roquettes a explosť dans une tente inhabitťe, mais les ťclats et l’onde de choc causťe par l’explosion ont atteint les soldats qui dormaient dans les tentes alentour. Selon le site Internet du Haaretz, 69 soldats ont ťtť blessťs dans cette attaque. Un des blessťs se trouve dans un ťtat critique et quatorze souffrent de blessures graves.


La base de Zikim, √©crit le site Internet, est une base d’entra√ģnement pour des soldats non-combattants. Les soldats bless√©s y avaient effectu√© leurs classes et devaient quitter les lieux le lendemain. Aujourd’hui, de nombreux parents de soldats se sont rendus √† la base pour protester contre le fait que leurs enfants sont contraints de dormir dans des tentes alors que cette base se trouve √† la port√©e des roquettes.

Cette attaque a √©t√© revendiqu√©e par le Jihad islamique et par les Comit√©s de la r√©sistance populaire √† Gaza. Faouzi Barhoum, porte parole du Hamas, s’en est f√©licit√©, la qualifiant de « victoire offerte par Allah ».

D’autres tirs ont touch√© le N√©guev occidental : quatre obus de mortiers et une roquette Qassam qui est tomb√©e sur un Kibboutz de la r√©gion. Ces tirs n’ont pas fait de victimes, mais ont caus√© des d√©g√Ęts mat√©riels.

Le site Internet du Haaretz rapporte encore que le Premier ministre Ehud Olmert s’est entretenu aujourd’hui avec la ministre des Affaires √©trang√®res, Tzipi Livni, le ministre de la d√©fense, Ehud Barak, et le chef d’√©tat-major, Gaby Ashkenazi, pour d√©cider de la r√©action isra√©lienne. Le cabinet restreint de s√©curit√© pourrait, lui aussi se r√©unir. Toutefois, note le site Internet, malgr√© le nombre important de bless√©s, la r√©action isra√©lienne pourrait demeurer limit√©e, car une op√©ration d’envergure n√©cessiterait la mobilisation de troupes importantes aux d√©pens de la fronti√®re nord o√Ļ la tension reste vive apr√®s l’incident de vendredi dernier entre Isra√ęl et la Syrie.

Le site Internet estime que la riposte de Tsahal ressemblera √† celles qui ont suivi les attaques palestiniennes pr√©c√©dentes : des raids a√©riens et des incursions terrestres limit√©es dans le temps et l’espace. L’arm√©e de l’air a d√©j√† r√©agi ce matin en attaquant les zones d’o√Ļ des roquettes sont lanc√©es, blessant quatre civils palestiniens dont deux enfants.

Rencontre Olmert-Abbas

Le Premier ministre isra√©lien Ehud Olmert et le pr√©sident de l’Autorit√© palestinienne Mahmud Abbas se sont entretenus hier √† J√©rusalem dans le cadre des pr√©paratifs en vue de la conf√©rence de paix qui doit se tenir en novembre √† Washington. Le Maariv rapporte que les deux hommes ont convenu qu’un groupe de travail commun isra√©lo-palestinien se r√©unirait dans les prochains jours afin de coordonner les attentes des deux camps avant la conf√©rence. Du c√īt√© isra√©lien participeront √† ce groupe le chef de cabinet du Premier ministre, Yoram Turbowitz, et le conseiller politique, Shalom Tourgeman, ainsi qu’un repr√©sentant du minist√®re de la D√©fense et un repr√©sentant du minist√®re des Affaires √©trang√®res. La d√©l√©gation palestinienne sera compos√©e notamment de Saeb Erakat, chef des n√©gociateurs de l’OLP, et de Rafiq al-Husseini, directeur de cabinet de M. Abbas. Le Premier ministre Salam Fayyad devrait √©galement participer aux d√©bats.

Ehud Olmert a, par ailleurs, promis hier au pr√©sident palestinien de faire approuver prochainement par le gouvernement la lib√©ration de nouveaux prisonniers du Fatah, √† l’occasion du Ramadan. Selon de hauts responsables isra√©liens, M. Olmert a aussi annonc√© qu’apr√®s Rosh-Hashana, le nouvel-an juif qui sera c√©l√©br√© √† la fin de cette semaine, il recevrait un rapport du minist√®re de la D√©fense sur l’utilit√© des barrages militaires en Cisjordanie et que, sur la base de ce rapport, seront envisag√©s des am√©nagements destin√©s √† faciliter la circulation des Palestiniens en Cisjordanie.

Mahmud Abbas, √©crit le journal, devrait se rendre aujourd’hui ou demain en Arabie Saoudite. Selon de hauts responsables politiques, cette visite a pour objectif de convaincre les Saoudiens de participer √† la conf√©rence de paix. Pour ce qui est de la date √† laquelle se tiendra ce sommet, les Am√©ricains √©voquent √† pr√©sent la semaine du 11 novembre et, plus pr√©cis√©ment, les 14 et 15 novembre. La Secr√©taire d’Etat am√©ricaine, Condoleezza Rice, doit toutefois se rendre dans la r√©gion la semaine prochaine afin de convenir des d√©tails concernant l’organisation de la conf√©rence.

Le Haaretz ajoute que le bureau du Premier ministre a demand√© r√©cemment √† Yossi Beilin, pr√©sident du parti de gauche M√©retz, de lui communiquer le « document Beilin-Abbas » de 1995. Ce document, r√©sultat de n√©gociations entre Yossi Beilin, vice-ministre des Affaires √©trang√®res de l’√©poque, et Mahmud Abbas, adjoint de Yasser Arafat, √©tait une premi√®re tentative de parvenir √† un accord global entre Isra√©liens et Palestiniens.

Ce document, rappelle le journal, pr√©voyait notamment que les colonies isra√©liennes pourraient demeurer au sein de l’Etat palestinien, leurs habitants conservant la nationalit√© isra√©lienne, et que les r√©fugi√©s palestiniens pourraient exercer leur droit au retour dans les fronti√®re de cet Etat. Concernant J√©rusalem, le document proposait le partage administratif de la ville, la question de la souverainet√© demeurant en suspens.

Le document Beilin-Abbas, √©labor√© quelques jours avant l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, n’a finalement pas √©t√© sign√©, le Premier ministre Shimon P√©r√®s ayant rejet√© la proposition de Yossi Beilin d’engager les n√©gociations sur un accord permanent sur la base de ce qui y avait √©t√© convenu. De son c√īt√©, Mahmud Abbas a longtemps d√©menti avoir particip√© √† l’√©laboration de ce document.

Par ailleurs, le Yediot Aharonot se fait l’√©cho de la r√©union, en fin de semaine derni√®re √† Paris, du « groupe d’Aix », compos√© d’une vingtaine d’experts √©conomiques Isra√©liens et Palestiniens. Au terme de cette r√©union, √† laquelle √©taient pr√©sents le vice-premier ministre isra√©lien, Ha√Įm Ramon, et le ministre palestinien de l’Economie, Kamal Hassuneh, les experts sont parvenus √† un accord de principe sur le volet √©conomique d’un √©ventuel accord permanent isra√©lo-palestinien. De m√™me, les d√©l√©gations isra√©liennes et palestiniennes ont d√©battu du commerce entre Isra√ęl et l’Autorit√© palestinienne, du march√© palestinien de l’emploi et du d√©veloppement de la vall√©e du Jourdain. Les membres du groupe, qui existe depuis cinq ans, souhaitent pr√©senter leurs travaux lors de la conf√©rence de Washington.

Sondage

Selon un sondage effectu√© par le Centre palestinien de politique et d’√©tudes d’opinion et repris par le Haaretz, si des √©lections pr√©sidentielles avaient lieu aujourd’hui, Mahmud Abbas obtiendrait 59 % des suffrages contre 36 % pour le Premier ministre destitu√©, Isma√Įl Haniyeh. Dans le cadre d’√©lections l√©gislatives, le Fatah arriverait en t√™te avec 48 % des voix contre 31 % pour le Hamas.

Le Yediot Aharonot publie d’autres chiffres extraits de ce sondage et qui refl√®tent le pessimisme de nombreux Palestiniens. En effet, 67 % d’entre eux estiment que la conf√©rence de paix sera un √©chec et 32 % souhaitent quitter les territoires palestiniens pour s’installer √† l’√©tranger.

Le négociateur israélien en charge du dossier Shalit au Caire

Le Haaretz rapporte que Ofer D√©kel, le n√©gociateur isra√©lien en charge des soldats isra√©liens enlev√©, √©tait hier au Caire o√Ļ il s’est entretenu avec le chef des renseignements √©gyptiens, Omar Suleiman. Cette rencontre, √©crit le journal, avait pour objectif la recherche d’une formule qui permettra la reprise des contacts avec le Hamas en vue d’obtenir la lib√©ration de Guilad Shalit.

REGIONAL

Le ministre syrien des Affaires étrangères commente le survol israélien

Selon le Haaretz, le ministre syrien des Affaires √©trang√®res, Walid al-Mualem, a d√©clar√© avant-hier, lors d’une rencontre avec des diplomates europ√©ens que le silence isra√©lien sur l’incident de vendredi dernier √©tait justifi√© et qu’Isra√ęl devait adresser ses excuses « par les canaux habituels ». Le ministre, ont d√©clar√© les diplomates au journal, a en outre affirm√© que les appareils de l’arm√©e de l’air isra√©lienne ont √©t√© rep√©r√©s peu apr√®s 1h30 √† une cinquantaine de kilom√®tres √† l’est de Deir es-Zor, dans l’est du pays, alors qu’ils tiraient quatre missiles vers des cibles situ√©es au sol. Selon Walid al-Mualem, les tirs isra√©liens n’ont caus√© aucun d√©g√Ęt.

Hier, le chef de la diplomatie syrienne, en visite √† Ankara, a d√©clar√© qu’Isra√ęl avait « fait usage de missiles √† charge r√©elle ». Jusqu’√† pr√©sent, √©crit le journal, les autorit√©s syriennes avaient √©voqu√©s les « munitions » l√Ęch√©es par les avions isra√©liens sans donner plus de d√©tails et c’est la premi√®re fois qu’un officiel syrien parle de munitions √† charge r√©elle.

Toutefois, selon un diplomate europ√©en pr√©sent √† la r√©union d’avant-hier, le ministre syrien des Affaires √©trang√®res n’a pas donn√© l’impression que Damas comptait r√©agir par une op√©ration militaire. De m√™me, il n’a pas demand√© √† l’Union europ√©enne de condamner l’op√©ration isra√©lienne, se contentant de d√©clarer que la Syrie s’adresserait aux Nations-Unies.

Le journal ajoute que le ministre turc des Affaires √©trang√®res, Ali Babacan, a vivement critiqu√© hier l’entr√©e des appareils isra√©liens dans l’espace a√©rien syrien qui s’est faite, selon Damas, en survolant la Turquie, d√©clarant cette situation « inacceptable pour la Turquie ». M. Babacan, qui rencontrait hier son homologue syrien, a affirm√© que son pays avait demand√© des explications √† Isra√ęl./.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil