Les menaces de Nasrallah du Hezbollah sur le fil de l’agence de presse officielle syrienne (SANA)

Raghda Bittar

jeudi 16 août 2007

Damas/ Sayyed Hassan Nasrallah, secrétaire général de Hezbollah, a affirmé que la résistance libanaise a mis en échec le projet du nouveau Moyen-Orient par sa victoire en juillet dernier. Dans son discours diffusé hier par la chaîne al-Manar à l’occasion du 1er anniversaire de la victoire de la résistance, Sayyed Nasrallah a indiqué que la résistance a vaincu Israël et écrasé sa légende dans une guerre israélienne la plus longue et la plus violente sur les Arabes.


Il a indiqué que la victoire de la résistance est la victoire du Liban, des Arabes, des Musulmans et des hommes libres dans le monde.

Sayyed Nasrallah a adressé ses remerciements aux frères en Syrie, direction et peuple, qui ont hébergé les réfugiés pendant /33/ jours, ce qui a constitué un élément de force pour la résistance.

Il a ajouté que toute prochaine guerre à mener contre le Liban par l’ennemi israélien lui coûtera cher.

S’adressant aux sionistes, Sayyed Nasrallah a indiqué que si vous pensez mener une guerre contre le Liban je vous promets d’une surprise à l’instar de celle en juillet qui sera susceptible de changer la guerre et la région.

« Comme nous avions remporté la victoire en 2000 et en août 2006 nous allons remporter la victoire de nouveau », a précisé Hassan Nasrallah qui a mis en garde Israël en indiquant qu’au Liban une résistance nationale et une armée et peuple qui refusent l’humiliation et qui n’obtempéreront qu’à Dieu.

Sayyed Nasrallah a indiqué que les Etats-Unis et Israël ont Å“uvré dès le début de la dernière agression contre le Liban à affaiblir la résistance et à y porter atteinte mais ils ont échoué. « Ils ont essayé d’allumer l’émeute confessionnelle et de diviser les Libanais mais ils ont également échoué », a-t-il ajouté.

Nasrallah a critiqué l’intervention américaine flagrante dans les affaires du Liban ce qui empêche les Libanais à parvenir à une issue de la crise qui frappe le Liban, affirmant que la majorité des Libanais aspirent à régler les problèmes mais l’ambassadeur américain et le gouvernement de son pays interdisent le règlement.

Sayyed Nasrallah a mis en garde contre la conférence de paix au Moyen-Orient à laquelle appelle le président américain George Bush qui vise à induire en erreur la région et à faire illusion que les Etats-Unis oeuvrent pour le règlement de la cause palestinienne au moment où l’Administration américain ne prend aucune initiative mais au contraire elle exploite l’étape actuelle après le dévoilement de la réalité de ses intentions dans la région, surtout en Irak.

Sayyed Nasrallah a indiqué qu’au moment où Bush parle de la conférence de paix il donne à Israël des armes en des milliards de dollars.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil