PťrŤs propose de libťrer des prisonniers pour relancer le processus de paix

service de Presse de l’ambassade de France en IsraŽl

lundi 13 ao√Ľt 2007

Voir en ligne : Lire l’ensemble de la revue de presse Israťlienne de l’ambassade de France en IsraŽl

Le Maariv se fait l’ťcho d’un nouveau plan qu’aurait ťlaborť le prťsident de l’Etat, Shimon PťrŤs, et qui prťvoirait la libťration progressive de tous les prisonniers palestiniens dťtenus en IsraŽl en ťchange de mesures de la part de l’Autoritť palestinienne dans le domaine de la sťcuritť.


Selon ce plan, Isra√ęl lib√©rerait chaque ann√©e deux mille prisonniers palestiniens. Pour obtenir la lib√©ration de ces prisonniers, l’Autorit√© palestinienne devra, de son c√īt√©, tenir une s√©rie d’engagements qui concernent la r√©forme de ses forces de l’ordre et la lutte contre le terrorisme. A ce rythme, Isra√ęl aura lib√©r√© en cinq ans l’ensemble des prisonniers palestiniens qu’il d√©tient.

Pour Shimon P√©r√®s, √©crit le journal, ce plan est pr√©f√©rable au transfert de nouveaux territoires √† une Autorit√© palestinienne incapable d’assurer le contr√īle de ces territoires. Selon lui, la lib√©ration de prisonniers donnera une nouvelle l√©gitimit√© au processus de paix et √† la n√©gociation avec Isra√ęl au sein de l’opinion publique palestinienne.

Le pr√©sident P√©r√®s aurait pr√©sent√© ce plan au Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, lors d’une rencontre entre les deux hommes, la semaine derni√®re √† J√©rusalem. Il en aurait √©galement fait part au Premier ministre Ehud Olmert, celui-ci aurait toutefois rejet√© l’id√©e d’une lib√©ration massive de prisonniers. Des membres du gouvernement cit√©s par le journal estiment, eux aussi, que ce plan n’est pas r√©aliste : « aucun Premier ministre isra√©lien n’est capable de lib√©rer massivement des prisonniers palestiniens, dont des meurtriers », affirment-ils.

En priv√©, Shimon P√©r√®s souligne qu’il n’a aucune intention d’empi√©ter sur le domaine du gouvernement et que son action se fait en concertation avec celui-ci et avec le Premier ministre Olmert.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil