Fatah-Hamas : de nouveaux affrontements sanglants sont inťvitables selon des experts russes

RIA Novosti

lundi 6 ao√Ľt 2007

De nouveaux affrontements interpalestiniens entre les membres du Fatah et du Hamas sont pratiquement inťvitables, et ils peuvent se produire prochainement, affirment les experts russes. La division politique entre les principales organisations palestiniennes, le Fatah et le Hamas, a provoquť en juin dernier des affrontements violents et une dualitť de fait du pouvoir.


Voir en ligne : Version ŗ imprimer ...

En fin de compte, la Cisjordanie s’est retrouv√©e sous la juridiction du dirigeant du Fatah Mahmoud Abbas, elle b√©n√©ficie de l’aide des pays occidentaux et d’Isra√ęl, alors que la bande de Gaza contr√īl√©e par le Hamas a √©t√© plong√©e dans l’isolement.

Les m√©dias isra√©liens ont fait savoir, se r√©f√©rant √† des repr√©sentants des services de s√©curit√©, que le service de renseignement du pays s’attendait prochainement au d√©but d’affrontements massifs entre membres du Fatah et du Hamas en Cisjordanie √† cause de l’inefficacit√© des actions du Fatah dans le domaine de la s√©curit√©.

Le directeur de l’Institut du Proche-Orient, Evgueni Satanovski, a d√©clar√© lundi dans une interview √† RIA Novosti que les pr√©visions du service de renseignements isra√©lien √©taient bien fond√©es.

« La probabilit√© d’une nouvelle escalade des affrontements interpalestiniens est extr√™mement √©lev√©e. Les affrontements ne pourront pas √™tre √©vit√©s √† cause des lois de la vengeance par le sang », a affirm√© l’expert.

L’hypoth√®se d’une nouvelle escalade de violences est partag√©e par Alexandre Konovalov, directeur de l’Institut des √©valuations strat√©giques.

« La lutte interpalestinienne qui commence peut √™tre le d√©tonateur d’une situation explosive au Proche-Orient », estime-t-il.

« Dans les conflits int√©rieurs, il est toujours tr√®s difficile de chercher les coupables et ceux qui ont commenc√©, a-t-il dit. Il est √©vident que, pour l’instant, tant le Fatah que le Hamas n’ont trouv√© de plate-forme ni de base pour coexister ».

« On peut supposer que le Fatah ne prendra pas l’initiative de ces affrontements, mais ce ne sera possible que s’il ne perd pas le contr√īle de la Cisjordanie, comme il a d√©j√† perdu Gaza », a poursuivi M. Konovalov.

Il est à supposer que le Hamas voudra renforcer sa victoire à Gaza, estime-t-il.

« Le Hamas pr√©tend non pas √† une partie, mais √† toute la Palestine, il a besoin de repr√©senter la Palestine non pas partiellement, mais enti√®rement et de b√©n√©ficier de l’aide internationale », a expliqu√© l’expert.

Selon le directeur de l’Institut du Proche-Orient, on peut s’attendre √† une nouvelle escalade des violences aussi bien de la part du Hamas que de la part du Fatah.

En organisant un putsch dans le secteur de Gaza, les leaders de cette organisation islamiste ont accept√© la rupture des rapports avec le roi saoudien et l’Egypte. « Le Hamas le comprenait bien : c’√©tait la victoire ou la disparition », a-t-il ajout√©.

« Ils (Hamas) sont m√™me pr√™ts √† accepter un armistice prolong√© avec Isra√ęl, estimant qu’au cours de ces 10 √† 20 ann√©es d’armistice, Isra√ęl sera d√©membr√©, ou bien d√©truit par l’Iran. Quoi qu’il en soit, ils recevront de l’argent et se regrouperont, se renforceront et feront des villes palestiniennes des quartiers fortifi√©s, comme le Hezbollah (mouvement radical libanais) l’a fait au Sud-Liban », a-t-il indiqu√©.

« Dans ce contexte, les affrontements sont certainement in√©vitables », a r√©sum√© le directeur de l’Institut du Proche-Orient.


Les textes

Mots-clés

Accueil