Rencontre Abbas-Olmert lundi ŗ Jťricho

dimanche 5 ao√Ľt 2007

Voir en ligne : Version ŗ imprimer ...

Le Premier ministre israťlien Ehud Olmert et le prťsident palestinien Mahmoud Abbas se rencontrent lundi ŗ Jťricho (Cisjordanie), dans la foulťe de la visite de la secrťtaire d’Etat amťricaine Condoleezza Rice, qui a appelť ŗ saisir les « opportunitťs » de paix.


Annonc√©e par Nabil Amr, conseiller du pr√©sident Abbas, la rencontre de J√©richo a √©t√© confirm√©e par un haut responsable isra√©lien qui a requis l’anonymat.

« La rencontre aura lieu demain (lundi) √† J√©richo », a d√©clar√© √† l’AFP Nabil Amr.

Il s’agira de leur premi√®re rencontre en Cisjordanie. Les pr√©c√©dentes s’√©taient d√©roul√©es √† J√©rusalem, les Isra√©liens invoquant des raisons de s√©curit√©.

« Le pr√©sident Abbas doit axer les discussions sur la question d’un r√®glement d√©finitif (du conflit isra√©lo-palestinien) », a soulign√© M. Amr.

« Le plus important est de bien se pr√©parer pour la rencontre » a-t-il ajout√©, en r√©f√©rence √† la r√©union internationale pour une relance du processus de paix pr√©vue √† l’automne, √† l’appel du pr√©sident am√©ricain George W. Bush.

« Abbas demandera en outre √† Olmert de lib√©rer plus de d√©tenus palestiniens, de lever les barrages militaires en Cisjordanie et de stopper la colonisation », a-t-il ajout√©.

Pour √©pauler le pr√©sident Abbas, apr√®s le coup de force des islamistes du Hamas qui ont pris le contr√īle de la bande de Gaza mi-juin, M. Olmert a lib√©r√© 250 d√©tenus palestiniens, renonc√© √† poursuivre des activistes du Fatah, le parti de M. Abbas, qui d√©poseraient les armes, et d√©bloqu√© une partie des fonds dus √† l’Autorit√© palestinienne.

M. Abbas devrait √©galement soulever la question du transfert √† l’Autorit√© palestinienne par Isra√ęl du contr√īle des grandes villes de Cisjordanie. M. Olmert a affirm√© sur ce point √† Mme Rice que « certaines conditions et garanties de s√©curit√© » devaient √™tre fournies pr√©alablement par M. Abbas.

Un officier des renseignements militaires a pr√©venu dimanche le gouvernement isra√©lien que les Palestiniens n’√©taient pas en mesure actuellement de fournir ces garanties.

« Les organes s√©curitaires du Fatah en Cisjordanie sont incapables de faire face aux questions d’ordre s√©curitaire », a d√©clar√© le g√©n√©ral Yossi Baidatz au Conseil des ministres, selon un haut responsable isra√©lien.

« Dans la lutte contre le terrorisme, le Fatah s’en remet √† la pr√©sence de l’arm√©e isra√©lienne », a soulign√© l’officier.

La possibilit√© d’une rencontre Abbas-Olmert avait √©t√© √©voqu√©e lors de la r√©cente visite dans la r√©gion de la secr√©taire d’Etat am√©ricaine, Condoleezza Rice, qui s’est entretenue s√©par√©ment avec MM. Olmert et Abbas.

Lors de la visite de Mme Rice, Isra√©liens et Palestiniens ont dit vouloir parvenir √† un accord-cadre avant la r√©union internationale sur le Proche-Orient √©voqu√©e par le pr√©sident Bush. Ils restent cependant divis√©s sur les questions √† aborder.

Lors de sa visite jeudi √† Ramallah, Mme Rice avait d√©clar√© au pr√©sident Abbas qu’Ehud Olmert √©tait pr√™t √† aborder les « questions fondamentales ».

« Le plus important est que nous parvenions √† des r√©sultats, que nous sachions quels sont ces r√©sultats », avait averti de son c√īt√© M. Abbas. Il n’a cependant pas exclu ce qu’il a appel√© un « accord cadre » ou une « d√©claration de principes ».

Jusqu’√† r√©cemment, M. Olmert avait toujours refus√© d’aborder lors de ses rencontres avec M. Abbas les sujets de fond sur le futur Etat palestinien -les fronti√®res, les r√©fugi√©s de 1948 et le statut de J√©rusalem-, exigeant au pr√©alable des garanties palestiniennes sur la cessation des violences.

Les discussions entre le gouvernement isra√©lien et l’Autorit√© palestinienne se sont acc√©l√©r√©es depuis la nomination d’un nouveau gouvernement palestinien soutenu par les Occidentaux.

Isra√ęl avait coup√© les ponts avec le pr√©c√©dent cabinet du Premier ministre Isma√Įl Haniyeh, issu du Hamas, consid√©r√© par les Etats-Unis, l’Union europ√©enne et Isra√ęl comme un mouvement « terroriste ».


La revue des infos

Mots-clés

Accueil