Rťaction ŗ la « Lettre ouverte au Prťsident de la Rťpublique » (article 7689)

HťlŤne Keller-Lind

jeudi 12 juillet 2007

Charles-Emmanuel Guťrin a raison de rappeler, si cela ťtait nťcessaire, que le Hezbollah est un mouvement terroriste qui a ŗ son actif maint mťfait, a tuť par centaines, des FranÁais y compris, et se livre au kidnapping. On sait aussi que le Hezbollah est armť, financť par l’Iran des mollahs dont il partage l’idťologie islamiste. Et qu’il agit pour son compte et celui de la Syrie, son autre fournisseur.


Nicolas Sarkozy a, pour sa part, qualifi√© ce mouvement de « terroriste » l’√©t√© dernier et a √©t√© alors l’un des rares hommes politiques √† le faire.

Aujourd’hui Pr√©sident de la R√©publique Nicolas Sarkozy le redit clairement. Il l’a fait il y a quelques jours lorsqu’il a re√ßu les familles des soldats isra√©liens kidnapp√©s il y a un an. L’un d’entre eux a √©t√© kidnapp√© par le Hamas, les deux autres par le Hezbollah, on le sait. Il a qualifi√© ces deux mouvements de terroristes √† cette occasion, ajoutant qu’il ne leur parlerait pas. ( Une agence de presse mal inform√©e a pourtant √©crit le contraire )

On ne peut √™tre plus clair. Il a √©galement dit qu’il oeuvrerait avec d√©termination pour obtenir la lib√©ration de ces trois otages et qu’il consid√©rait Guilad Shalit d√©tenu dans la Bande de Gaza comme un citoyen fran√ßais au m√™me titre qu’Ingrid Betancourt, d√©tenue par les FARC. Mais qu’il ferait tout ce qui est possible de faire pour ces trois soldats isra√©liens au nom des valeurs qui sont les n√ītres. Roger Pinto, Pr√©sident de SIONA, qui a fait venir ces familles 3 fois en France en un an et qui a assist√© √† tous les entretiens avec les familles, le confirme.

Quant √† la venue de membres du Hezbollah en France, qui peut s’en r√©jouir ? Toutefois, d√®s lors que le gouvernement fran√ßais a d√©cid√© d’organiser une conf√©rence sur le Liban - √† tort ou √† raison - en France il semble in√©vitable d’inviter toutes les composantes libanaises √† y participer. Et il est incontestable que le Hebollah fait partie du paysage politique libanais,m√™me si on le d√©plore. Pour les Libanais au premier chef, d’ailleurs. Mais sa mont√©e en puissance est sans doute due, en partie, aux carences des partis au pouvoir au pays du C√®dre. Car le Hezbollah joue un r√īle caritatif n√©glig√© par ailleurs. Dans un sch√©ma semblable √† ce qui s’est pass√© pour le Hamas dans les Territoires palestiniens.

Quelles qu’en soient les raisons, ce parti a recueilli plus de 10 % des voix aux derni√®res √©lections libanaises de 2005. Et en 2004 il remportait 20 % des voix pour les √©lections municipales. Comment l’exclure d√®s lors ? Et, en cela, et m√™me s’ils ont plus de sang sur les mains qu’un Carlos, ils sont l’un des √©l√©ments de la donne dans la r√©gion.

Il semble que les repr√©sentants du Hezbollah entendront des critiques tr√®s claires en France. Bernard Kouchner s’est engag√© √† √©voquer avec eux le dossier des soldats isra√©liens kidnapp√©s sur le territoire d’Isra√ęl en √©t√© dernier et √† tout mettre en oeuvre pour leur lib√©ration. Il est √©vident que le nouveau ministre des Affaires √©trang√®res travaille en plein accord avec le Pr√©sident du R√©publique sur ce dossier.

Ce sont d’ailleurs les Libanais eux-m√™me qui ont d√©cid√© de la composition de la d√©l√©gation qui viendra √† Paris pour cette conf√©rence.

Le Maire de Paris, tr√®s proche des Libanais, vient de demander qu’un signe de vie des soldats soit exig√© avant la venue des participants √† la conf√©rence. Un peu tard pour que cela soit faisable, certes. Mais cela a √©t√© dit.

Ce qui va compter, ce sera le langage qui sera tenu avec ce mouvement. Il semble que cela sera un langage qui fera preuve de la plus grande fermet√©. Et c’est cela qu’il faut exiger.


Les textes

Mots-clés

Accueil