Leonard Cohen et le Ra’hamim

Lessakel | brzustowski, Albert Bensoussan

dimanche 3 janvier 2021, par Desinfos

On se rappelle avec émotion l’ultime chanson de Leonard Cohen et cette jonction avec la transcendance : Hineni, hineni, I am ready, My Lord.
Ce grand chanteur-poète juif du Canada anglophone qui nous a quittés en 2016, s’adressait, peu avant l’issue fatale, au Créateur en redisant la parole même d’Abraham, à la veille de l’épreuve – le sacrifice de son fils : Hineni הנני (Berechit, 22, 1), « Me voici ». Se déclarant prêt à comparaître, il entonnait tout aussitôt le premier verset du Kaddish : Magnified, sanctified be thy holy name, traduction anglaise de Yitgadal veyitkaddash cheme raba. Eliezer Ben Nisan ha-Cohen récitait là son propre kaddish avant de mourir. Un kaddish par anticipation.


Voir en ligne : https://lessakel.wordpress.com/2021...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil