EDITORIAL DU 1er JANVIER 2021

Serge HAJDENBERG

vendredi 1er janvier 2021, par Desinfos

Mon problème, tous les jeudis, est de choisir le sujet de mon éditorial du lendemain matin. D’avoir quelques choses à dire qui puissent vous intéresser. Cette semaine il ne manque pas de thèmes de réflexion mais celui qui domine, car il durera une année à coup sûr, c’est 2021. On ne peut pas passer à côté. On nous le rappelle sous toutes ses formes futures. Tenez par exemple notre président de la République : franchement il y va à la manœuvre.
Il dit des choses simples avec des mots simples. Et malgré tout je l’avoue toute honte bue, que je ne les comprends pas toujours.


Non pas mot après mot mais la pensée générale. Il faut que je demande à mon médecin, généraliste comme l’est le président, si c’est une maladie courante ou si je dois consulter un spécialiste ? Je crois que non ou alors ce sont tous les habitants de ce pays qui sont atteints de la croyance que l’on se paye notre tête ?

Voyons ça calmement et disséquons.
Ce 31 décembre 2020 notre jeune premier (interprétez ces trois derniers mots comme vous le voulez) s’est emparé des écrans télé et des radios pour nous expliquer à quel point notre pays est un grand pays grâce à lui et ses amis proches appelés ministres. Vous rendez-vous compte que c’est en France et pas ailleurs que Mauricette, 78 ans, a été vaccinée la première, leader de quelques autres citoyens, moins de cent en tout. Quelle victoire ! Enfoncés les américains avec leurs deux millions de vaccinés,
enfoncés les anglais avec un pauvre petit million.

Quant à Israël, petit état « abject » comme il est appelé sur une radio appartenant à l’Etat français, avec 7 à 8 fois moins d’habitants qu’en France ils en sont à environ 950 000 individus déjà piqués et les autres sont maintenant traités au rythme quotidien de 150 000 personnes. Oui mais nous, nous avons Emmanuel Macron, qui est capable « en même temps » que la réussite des 3 pays cités, de se féliciter de son ratage à donner des soins préventifs à son peuple. S’en expliquer serait pourtant la moindre des choses après ce que nous avons entendu pendant des semaines, « tenez bon je suis là ».

Il nous reste à espérer qu’il ne nous casera pas la « convention citoyenne » pour recueillir ses avis, genre d’inventaire à la Prévert au goût du jour, repris dans son discours télévisé comme emploi, Europe, commerces fermés, laïcité et plein de promesses pour 2021.…

Quant à moi je me contenterai, mais fermement, de prendre le même engagement réciproque. Vous et moi, vaccinons-nous, soignons-nous, respectons les consignes des médecins. Il y va de notre santé à tous et moi ma santé j’y tiens comme à la vôtre.
Bonne année administrative.

Serge HAJDENBERG


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil