Juifs d’Algérie : 2000 ans d’histoire (suite)

Times of Israël en français | Édith Ochs

samedi 5 décembre 2020, par Desinfos

Voir en ligne : https://frblogs.timesofisrael.com/j...

Coincée entre « l’antisémitisme français et la méfiance arabe », dira Camus en 1955, la communauté juive louvoyait péniblement entre les périls. L’assassinat de Cheikh Raymond (Raymond Leiris), le maître du « malouf », sur le marché de Constantine, le 22 juin 1961, donna le premier signal du départ.
Les juifs d’Algérie ont quitté leur terre où ils étaient installés depuis 2000 ans. Pour ces communautés ancestrales, ce départ vers la métropole, maquillé en « retour », fut un cruel déracinement et un déni, un exil.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil