Discours d’Ariel Sharon à Herzliya

Traduction française de Menahem Macina pour upjf.org

dimanche 21 décembre 2003

Très grand discours d’Ariel Sharon à la conférence d’Herzliya. Il s’agit du premier vrai discours volontariste où il est question de donner enfin la direction souhaitée aux évènements, là où les Israéliens ne faisaient que les subir et ou ils ne faisaient que s’adapter à une situation devenue irrespirable.


La balle est dans le camp palestinien et nul doute que le fait accompli créé par ce « Plan de désengagement » va considérablement modifier la donne politique palestinienne. Les dirigeants palestiniens, jusque-là, ronronnaient et géraient, avec leur incurie habituelle, une situation qui aurait du paraître inacceptable à n’importe quel peuple. Si elle n’est pas apparue comme telle au peuple palestinien, c’est que celui-ci a été suffisamment intoxiqué par la culture de la haine et de la mort pour finir par croire que la souffrance était une bénédiction.

Désormais, leurs chefs sont au pied du mur et n’ont que quelques mois pour transformer radicalement la structure de la société palestinienne, en commençant par annihiler les organisations terroristes, même au prix d’affrontements interpalestiniens. Sans quoi, les deux sociétés, israélienne et palestinienne, se sépareront hermétiquement pour des décennies, l’Etat palestinien existera de fait, et son devenir, probablement peu enviable, ne pourra plus, en aucun cas, être imputable à Israël.

Jean-Pierre Chemla


Discours d’Ariel Sharon à Hertzliya : le ’Désengagement’

18 décembre 2003

Traduction française de Menahem Macina pour upjf.org
Original anglais : http://www.imra.org.il/story.php3?id=19209


Les textes

Mots-clés

Accueil