Pascal Bruckner : « C’est une déclaration de guerre qui doit être traitée en conséquence »

Le Figaro.fr | Par Alexandre Devecchio

samedi 17 octobre 2020, par Desinfos

Après la décapitation d’un professeur à Conflans-Saint-Honorine ce vendredi, l’essayiste et écrivain estime qu’un seuil a été franchi dans l’ignominie.
LE FIGARO.- Un enseignant a été décapité en pleine rue ce vendredi. Que vous inspire cet attentat ?
Pascal BRUCKNER. - Une frontière dans l’abominable vient d’être franchie. On s’attaque au bastion le plus sacré de la République : l’école et la personne physique des enseignants. Un professeur est proprement décapité pour avoir montré les caricatures de Charlie Hebdo lors d’un cours sur la liberté d’expression.


Voir en ligne : https://www.lefigaro.fr/actualite-f...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil