Procès des attentats de 2015, vingt-huitième jour : le feuillet manquant

YANNICK HAENEL · FRANÇOIS BOUCQ | Charlie Hebdo

vendredi 9 octobre 2020, par Desinfos

« Je suis témoin de moi et pas des autres » : voilà ce qu’on aura pu entendre de la bouche d’un des nombreux témoins de Amar Ramdani en cette lente journée d’octobre, l’une de ces journées dont on se dit qu’elle n’aura fait qu’ajouter de l’opacité à notre attente. Les témoins se sont succédé pour ne rien dire, et on avait un peu la sensation que c’était précisément pour cela qu’on les avait choisis, comme si Amar Ramdani avait réussi à nous faire entendre, à travers une galerie d’amis qu’il avait connus en prison, qu’il n’y avait rien derrière les soupçons qui pèsent sur lui, vraiment rien. Et on aura ainsi pu entendre, tant le mot a été répété au fil de la journée, combien dans l’adverbe « VRAI-MENT », la vérité elle-même fait comprendre qu’elle n’est qu’un mensonge.


Voir en ligne : https://charliehebdo.fr/2020/10/pro...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil