Les ę chabloulim Ľ (1) et les qassams [Les enfants de Sdťrot]

Charles Etienne Nephtali

lundi 28 mai 2007

Le miracle n’eut cette fois pas lieu et ce qui devait arriver depuis longtemps arriva malheureusement lundi 21 mai, veille de Chavouot. Shirel Feldman (Z’’L), 32 ans, venue acheter du lait pour la fÍte fut tuťe (2), assassinťe devrais-je ťcrire, dans sa voiture lorsqu’une des 13 roquettes qassams tirťes de la bande de Gaza, naturellement, a touchť sa voiture ŗ Sdťrot. Chavouot, fÍte de la Torah mais ťgalement fÍte de la moisson, vit des champs entiers incendiťs par les roquettes qui s’y abattirent.


D√©j√†, le 7 mai, une roquette d√©truisit une maison du centre de la ville, manquant miraculeusement et de justesse un jardin d’enfants. Quelques jours apr√®s, c’√©tait une Synagogue qui √©tait touch√©e ainsi qu’un √©tablissement scolaire. Jusque l√†, Behezrat Hachem, il y n’eut pas de victime mais c’√©tait d√©j√† trop et m√™me beaucoup trop avec les bless√©s et les d√©g√Ęts mat√©riels. On ne peut plus en dire autant aujourd’hui !

Ainsi donc, bien qu’« artisanales », comme se plaisaient √† dire les journalistes, ces roquettes sont des engins de mort. Des engins qui tuent. Des engins qui sont lanc√©s par des terroristes arabes pour au moins terroriser des Isra√©liens √† d√©faut de les tuer. Depuis le d√©but de la semaine, ce sont plus de 130 roquettes qui se sont abattues sur Sd√©rot et sur les villages du N√©guev occidental, causant de nombreux d√©g√Ęts mat√©riels et surtout blessant des civils dont des enfants √† la grande joie des terroristes qui se vantent de perturber la vie quotidienne des 24000 habitants de Sd√©rot.

Les enseignants entra√ģnent les enfants √† se glisser accroupis sous les tables de leur classe, quelle piti√© ! Ces enfants √† qui il est appris √† se rendre aux abris sans paniquer, sans h√©siter, sans pleurer. Ces enfants qui seront traumatis√©s √† vie. Ces enfants qui ne vont pratiquement plus √† l’√©cole, ils ne sortaient d√©j√† plus en r√©cr√©ation. Des familles enti√®res commencent √† quitter leurs logements, ce qui n’√©tait encore jamais arriv√©, dans des bus mis √† leur disposition par Arcadi Gaydamak. Par ailleurs, ce milliardaire fait construire des abris individuels et collectifs √† Sd√©rot et cr√©e une ville de tentes pour un millier de personnes dans la « For√™t de B√©r√©chit » situ√©e dans le parc Hayarkon, √† Tel-Aviv. Initiative qui n’est pas sp√©cialement du go√Ľt de M. Moyal, Maire de Sd√©rot, ni de celui de M. Olmert !

N’est-il pas intol√©rable que, 59 ans apr√®s l’Ind√©pendance de l’Etat d’Isra√ęl, des habitants, en particulier des enfants, restent clo√ģtr√©s dans des abris comme ils le faisaient dans le nord entre 1948 et 1967 lorsque les Syriens occupaient les hauteurs du Golan ?

Depuis la scandaleuse et inutile expulsion des Isra√©liens de la bande de Gaza par M. Sharon en ao√Ľt 2005, les terroristes ont tir√© pr√®s de 1500 roquettes, sans pratiquement aucune r√©action de la communaut√© internationale, dont 60 le 23 septembre donc quelques jours apr√®s. En 2006, plus de 800 roquettes ont atteint Isra√ęl et, √† ce jour, plus de 200 Isra√©liens furent bless√©s (contre 87 pour toute l’ann√©e 2005) et les tirs de roquettes furent pratiquement quotidiens. Voil√† le « remerciement » de ces gens-l√† plus int√©ress√©s √† engloutir des sommes folles pour leurs activit√©s terroristes plut√īt que de se consacrer au d√©veloppement de cette r√©gion. Provocation s’il en est : pour Yom Haatsmaout, le Hamas s’est glorifi√© d’avoir lanc√© 28 roquettes et 61 obus de mortier sur Isra√ęl, avouant cependant que c’√©tait principalement pour faire diversion afin d’enlever un ou plusieurs militaires, comme ce fut le cas le 25 juin pour Guilad Shalit.

Certes, apr√®s l’expulsion, M. Sharon put ensuite se rendre √† l’ONU et y prononcer un discours. Certes, il fut chaleureusement re√ßu en France et ailleurs. Mais nous voyons aujourd’hui les cons√©quences catastrophiques et pr√©visibles de sa d√©cision. Cela en valait-il la peine ? (3)

Certes, Madame Livni d√©clare que la « situation √† Sd√©rot est insupportable ». Mais n’√©tait-elle pas pour cette expulsion qui « devait donner une chance √† la paix » ? N’est-elle pas encore, tout comme M. Olmert l’√©tait en pleine deuxi√®me guerre du Liban, pour de nouvelles expulsions de ce qui est courant d’appeler « les territoires occup√©s » ? Chaque concession ou geste de bonne volont√© d’Isra√ęl est consid√©r√©e par les terroristes comme de la faiblesse. Nous l’avons suffisamment vu avec Arafat ! Et Madame Livni de d√©clarer (na√Įvement ?) qu’elle a « des attentes de la Communaut√© internationale » ! Et d’ajouter « Nous souhaitons la paix et c’est pour cela que nous nous sommes totalement retir√©s de la bande de Gaza, que nous avons d√©mantel√© les implantations, enlev√© nos forces, laiss√© intact les maisons pour les offrir aux Palestiniens  ». Je le r√©√©cris, ce qui arrive aujourd’hui √©tait pr√©visible ? Combien cette expulsion aura-t-elle co√Ľt√© √† Isra√ęl ? Le « d√©dommagement » aux expuls√©s et aux victimes des qassams sans compter le co√Ľt de chaque op√©ration contre les terroristes. Isra√ęl devra-t-il r√©occuper Gaza ou ne serait-ce que le « corridor Philadelphie » par o√Ļ s’effectue la contrebande d’armes et d’explosifs ? Quelles en seraient les cons√©quences sur le plan international ?

Le gouvernement isra√©lien r√©agit par des « r√©pliques » (4) cibl√©es contre les terroristes lanceurs de roquettes et contre leurs infrastructures, h√©sitant √† entrer dans bande Gaza et √† r√©occuper cette r√©gion, tout en s’opposant √† la « d√©sertification » de Sd√©rot, cette ville si expos√©e manquant cruellement d’abris.

Et pendant ce temps, par le « corridor Philadelphie » cit√© plus haut, les terroristes se r√©arment d’une fa√ßon dangereuse via l’Egypte √† qui Isra√ęl « confia » sa s√©curit√© suite √† l’expulsion des Isra√©liens de leurs villages. Ils poss√©deraient des roquettes Katiousha plus pr√©cises et de plus longue port√©e comme celle qui toucha le Mochav Netiv Ha’asara, pr√®s d’Ashkelon il y a un an.

D’apr√®s les services de renseignements isra√©liens, une nouvelle g√©n√©ration de qassams ayant une port√©e de 21 kilom√®tres aurait √©t√© mise au point. Il faut se souvenir que, d√©but novembre 2006, sept roquettes touch√®rent Ashk√©lon, tout pr√®s d’une √©cole et de la centrale √©lectrique. De plus, le Hamas pourrait stocker des milliers de roquettes, ce qui lui permettrait de d√©clencher une attaque massive sur le mod√®le de celle du Hezbollah de juillet/ao√Ľt 2006.

Isra√ęl peut-il tol√©rer cette menace ? L’appropriation totale de Gaza par le Hamas signifierait, de facto, la pr√©sence de T√©h√©ran √† sa fronti√®re. Quel danger !

Isra√ęl se d√©cide maintenant √† riposter violemment. Quel pays aurait tol√©r√© si longtemps que son territoire soit bombard√© et que sa population soit terroris√©e pour r√©agir ? Sans compter la paralysie de l’√©conomie ! Par exemple, « le Minist√®re des Transports vient d’interdire, pour des raisons de s√©curit√©, les vols d’avions servant √† la pulv√©risation de pesticides au-dessus des champs du N√©guev occidental situ√©s dans un rayon de 3 km de la bande de Gaza. Les services de s√©curit√© craignent que les avions soient touch√©s par des roquettes. Les agriculteurs estiment que cette mesure leur causera pr√®s de 50 millions de shekels de dommages » (Guysen.Isra√ęl.News).

Et voil√† que Sa Saintet√© le Pape, dans son hom√©lie dominicale, demande de la « retenue » √† Isra√ęl. Il fallait le dire ! Cela ne s’invente pas !

Il para√ģtrait que les enfants de maternelle de Sd√©rot se racontent cette dramatique histoire :
« Pourquoi les escargots (chabloulim) ont-ils une coquille ?
Pour se prot√©ger des qassams ».
Pauvres gosses ! Quelle tristesse !!!

Je terminais mon texte lorsque j’appris qu’un Isra√©lien, Oshri Oz (Z’’L), un informaticien 36 ans, p√®re d’une fillette de 2 ans et dont la femme est enceinte, venait d’√™tre tu√©, assassin√©, par la chute d’une qassam √† un m√®tre de sa voiture. C’est la deuxi√®me victime en moins d’une semaine. Le « temps des miracles » serait-il termin√© ?

Avec amertume et col√®re, je ne peux que souhaiter bon courage et amiti√©s aux habitants de Sd√©rot mais beaucoup moins de sympathie √† celles et ceux qui furent complices de l’expulsion des Isra√©liens de la bande de Gaza.


(1) Escargots en hébreu.
(2) Je crois cependant me souvenir que le 15 novembre 2006, Fatima Slutsker, 57 ans fut tu√©e √† Sd√©rot par une roquette et le 21 novembre, c’est Yaakov Yaakobov qui subit le m√™me sort, ce qui n’√©tait pas arriv√© depuis juillet 2005, donc avant l’expulsion.
(3) Il en est de m√™me pour la seconde guerre du Liban de cet √©t√© qui, selon toute vraisemblance, est une des dramatiques cons√©quences de la d√©bandade organis√©e le 30 mai 2000 par M. Barak que certains ont baptis√© « Barak-le-fuyard » qui, sans vergogne, revient sur la sc√®ne politique √† l’occasion des Primaires du Parti Travailliste.
(4) « R√©pliques » et non « √©liminations », Isra√ęl n’√©tant pas un √©tat maffieux.


Les textes

Mots-clés

Accueil