« SI JE T’OUBLIE JERUSALEM... »

judith Braunstein

dimanche 14 décembre 2003

"(extrait de SABA, à paraître) Dans l’urgence de l’actualité, un abrégé de rappels historiques, réponse à la nouvelle explosion d’antisémitisme, d’une dénégation virulente et meurtrière du droit à l’existence de l’Etat juif d’Israël,


Pour la mémoire de nos ancêtres qui nous ont donné le droit de vivre en peuple libre.« -------- » 5 Iyar 5708, vendredi 14 mai 1948, l’Etat d’Israël est né !


Vendredi 14 mai 1948, minuit. Le dernier haut-commissaire britannique quitte la Palestine. David Ben-Gourion proclame la création de Médiant Israël. Le Conseil d’Etat provisoire révoque le Livre blanc qui, en 1939, revenant sur la Loi Balfour, limitait l’immigration juive en Palestine, ainsi que la vente des terres.

Les journaux du monde entier relatent et commentent l’évènement tandis que le roi Abdallah de Transjordanie (arbitrairement créée de toutes pièces par le Mandat britannique quitte cette terre où la loi Balfour y avait reconnu le lien historique des Juifs avec la terre des anciens rois d’Israël, par la création d’un Foyer national juif) tire un coup de revolver, en direction de la Palestine et donne le coup d’envoi de sa « libération » par les armées arabes, qui envahissent le petit état, nouvellement né, sur tous les fronts, de l’est à l’ouest, du nord au sud, une minute après minuit.

La « bataille pour Jérsualem » est engagée, Tel-Aviv bombardée. Le 15 mai, un communiqué officiel émanant du « gouvernement de la Jordanie-Est indique que les forces du roi Abdallah ont franchi le Jourdain. Elles continuent leur avancée pour opérer leur jonction avec les autres armées arabes »...

— Envoi via le site DESINFOS.COM (http://www.desinfos.com/) —


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil