Israël qualifie de « Seconde Guerre du Liban » le conflit de l’été 06

jeudi 22 mars 2007

Israël a finalement choisi mercredi l’appellation officielle de « Seconde Guerre du Liban » le conflit meurtrier qui a opposé en juillet-août 2006 Tsahal aux terroristes chiites libanais du Hezbollah.


Yaacov Edri, membre du gouvernement et président de la commission interministérielle qui a rangé le conflit dans la catégorie des guerres «  »en bonne et due forme«  », a annoncé qu’une commission des protocoles avait opté pour cette appellation malgré le fait qu’Israël n’ait jamais qualifié de guerre la première offensive au Liban remontant à 1982.

« Nous avons décidé de choisir comme nom : “la deuxième guerre du Liban” , car c’est une expression qui s’est imposée au sein de la population », a annoncé le ministre sans portefeuille Yaakov Edri.

Le gouvernement de coalition d’Ehud Olmert devrait rafitier dimanche en conseil des ministres le choix de la commission qui, a tenu a préciser son président sur la deuxième chaîne de télévision, n’a aucune ramification officielle ou légale.

Le conflit, marqué par une offensive au Sud-Liban de Tsahal, a fait 117 victimes parmi les soldats de Tsahal et 41 dans la population civile israélienne. Les familles des victimes craignaient que le gouvernement ne cherche à « sous-évaluer » ce conflit en lui donnant un nom moins formel.

Les autorités de Beyrouth ont, pour leur part, avancé un chiffre de 1.200 tués côté libanais.

Les hostilités ont duré 34 jours et se sont terminées sans vainqueur, ni vaincu.

Pour décrire les combats de l’été 2006, les Libanais évoquent généralement la « guerre de juillet » tandis que le Hezbollah ne parle que de sa « divine victoire ».

Interrogés sur le site web YNet, des internautes israéliens, très critiques envers la conduite de ce conflit par leurs dirigeants, avaient suggéré « opération échec », « la guerre stupide », « la grande honte » ou « ma dernière guerre, par Amir Peretz ».

Auparavant, les responsables israéliens parlaient de « campagne », de « combats », d’« offensive » ou d’« opération ».


La revue des infos

Mots-clés

Accueil