Barre : « Ils auraient pu faire sauter la synagogue et les Juifs », pas des « Français innocents »

Menahem Macina | UPJF

vendredi 9 mars 2007

Voir en ligne : Lire l’article : http://www.upjf.org/

Extraits de l’interview de Raymond Barre sur France Culture, dans l’émission « Le rendez-vous des politiques », 1er mars 2007, l’ancien Premier ministre, titillé par l’animateur sur sa défense publique de Maurice Papon et de Bruno Gollnich et sur ses propos malheureux lors de l’attentat de la rue Copernic (1980) : « Un attentat odieux qui voulait frapper les Juifs se trouvant dans cette synagogue et qui a frappé des Français innocents qui traversaient la rue Copernic ». On peut dire, sans exagérer, qu’en voulant se blanchir, Barre a jeté le masque et a révélé le fond de sa pensée. Témoin cette phrase stupéfiante : « Ceux qui voulaient s’en prendre aux Juifs, ils auraient pu faire sauter la synagogue et les Juifs. Mais pas du tout. Ils font un attentat aveugle, et il y a trois Français non-Juifs [qui sont tués]... Parce que ce qui faisait la caractéristique, le fait qu’il y avait l’attentat, c’était de châtier les Juifs coupables... ». Et comme si cela ne suffisait pas, apparaît, comme une bave maladive sur les lèvres minces de Barre, le ’blood libel’ de la thèse du complot juif universel, rajeuni en « lobby juif » - expression très à la mode et mondialement répandue, pour le malheur de ce peuple, une fois de plus ! Incroyable, mais vrai, hélas !



Les textes

Mots-clés

Accueil