Des hackers de haut niveau percés à jour par une commande de houmous

korii

vendredi 7 juin 2019, par Desinfos

Voir en ligne : https://korii.slate.fr/et-caetera/h...

Drôle d’histoire que celle qui a mené un journaliste israélien à découvrir Candiru, firme de « cybersécurité offensive » fondée par un ancien de la sulfureuse NSO.
Surnommé le « poisson vampire du Brésil », le candiru est un poisson amazonien connu, dixit Wikipédia, « pour remonter les flux d’urine et pour se loger dans l’urètre ».
Un type de parasitisme qui « relève toutefois de l’accidentel », poursuit l’encyclopédie, qui précise que si le candiru est « énormément craint par les populations locales qui se méfient plus de lui que des piranhas », sa dangerosité pour l’être humain « serait toutefois exagérée ». Il s’agirait d’« une légende inventée par les populations locales pour effrayer les colonisateurs ».



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil