Juif, démocratique, raciste. L’embrouillamini sémantique et identitaire

Shmuel Trigano | menora.info

dimanche 13 janvier 2019, par Desinfos

Voir en ligne : http://menora.info/juif-democratiqu...

Le « Haut Comité de suivi des intérêts des Arabes d’Israël » avance que « le fait de définir Israël comme un Etat juif nous exclue et crée des tensions entre nous et la nature même de l’Etat ». Le caractère « juif » joue ainsi aux yeux de ses dirigeants un rôle critique. Il leur permet de se définir et de se légitimer avantageusement aux dépens d’un Israël coupable d’exclure les Arabes, et donc non « démocratique ». Là prend source l’accusation de « racisme » puisque cet Etat opposerait, par son existence même, le Juif à l’Arabe. Le bénéfice de cette définition fait que le caractère « arabe » et la revendication « nationale » du Haut Comité s’inscrivent dès lors naturellement dans la « démocratie ». Ce qui n’est pas le cas de l’Etat d’Israël.



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil