La mémoire courte

maryse tordjman

lundi 1er décembre 2003

J’hallucine ! A peine 55 ans, l’Europe a déjà oublié et Arte participe à la banalisation de la shoah.


Le programme « route 181 » diffusé la semaine derniere sur votre chaîne était en effet une apologie de haine anti-juive en Israel, et de banalisation de l’holocauste.

Un petit rappel historique s’impose donc pour votre chaîne franco-allemande :

Si, en 1947, l’ONU a voté la partition de la palestine, région sous mandat anglais, en 2 états, l’un juif, l’autre arabe, c’était d’abord pour servir de terre d’accueil aux rescapés juifs de la shoah, exterminés, battus, et expulsés de tous les pays européens durant la guerre pour servir de chair à savon aux nazis.

Si en 1948, les états arabes refusèrent cette partition, et attaquèrent, à 10 contre 1, ces survivants, c’était pour mettre « les juifs à la mer », et non pour une paix juste dans la région.

Alors, oser présenter un document qui singe, précisément, le documentaire « Shoah » de Jacques Lanzmann, pour tenter d’assimiler le problème palestinien à l’holocauste juif, c’est faire insulte à l’intelligence et à la mémoire de ces survivants. C’est comparer l’assassinat programmé de 6 millions d’être d’un même peuple, avec les 6000 morts de part et d’autre d’un conflit sur 50 ans et où les deux parties sont armées.

Arte s’était fait une spécialité des programmes sur la shoah, cette diffusion rend suspecte toutes ses programmations précédantes.

A quand la diffusion du « juif Suss » sur Arte ?

bien cordialement


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil