Les fils d’un responsable palestinien du Fatah ont été tués

Swisscom

lundi 11 décembre 2006

Les trois fils d’un responsable de la sécurité palestinienne et leur chauffeur ont été tués par des hommes armés palestiniens aux abords de leur école dans la ville de Gaza. Les enfants étaient âgés de 6, 7 et 9 ans.


Selon des sources sécuritaire et médicale, les trois fils de Bahaa Baaloucha, un colonel du service des Renseignements fidèle au Fatah, ont été tués par les assaillants alors qu’ils se rendaient en voiture à l’école dans le quartier Rimal. Leur chauffeur, 25 ans, a également péri dans la fusillade alors qu’un garde du corps qui se trouvait à bord de la voiture a été blessé.

Le père, un partisan du mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas, se trouvait à son domicile lors de l’attaque. Le colonel Baaloucha, ancien enquêteur en chef aux services des Renseignements, était considéré comme l’une des bêtes noires du Hamas, le mouvement islamiste qui contrôle le gouvernement depuis mars. Il avait échappé à une tentative d’assassinat il y a quelques mois.

Quatre autre enfants parmi des dizaines d’autres qui se rendaient à l’école ont été blessés par les tirs, dont un grièvement, selon les sources médicales. Au moins soixante balles ont été tirées sur la voiture par les hommes armés qui ont réussi à prendre la fuite.

Ces meurtres surviennent au lendemain d’une attaque armée à Gaza contre le convoi du ministre palestinien de l’Intérieur au gouvernement issu du Hamas Saïd Siam. Des inconnus ont ouvert le feu sur sa voiture sans faire de blessé.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil