Dix-huit mois à trois de prison pour des actes d’antisémitisme

jeudi 27 novembre 2003

Six jeunes ont été condamnés mercredi soir à des peines de prison ferme allant de dix-huit mois à trois ans devant le tribunal correctionnel de Strasbourg, pour des actes d’antisémitisme commis en avril 2002.


Le procureur adjoint du tribunal de grande instance avait requis des peines allant jusqu’à trois et quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt contre deux des sept prévenus âgés de 20 à 22 ans.

Deux d’entre eux ont été condamnés à trois ans de prison ferme, et un troisième à deux ans. Deux autres, déjà détenus pour d’autres affaires, ont été condamnés à 18 mois ferme. Un sixième a écopé de 18 mois fermes mais aucun mandat de dépôt n’a été demandé à l’audience. Le septième a été relaxé.

Ces jeunes, d’origine maghrébine, avaient préparé et déposé un engin explosif fabriqué à partir d’un extincteur rempli de poudre contre un pavillon servant d’oratoire dans le cimetière juif d’Etz-Hayim à Strasbourg.

Par hasard, des policiers jugeant étranges les allées et venues de voitures à proximité du cimetière, avaient pris des photos, ce qui leur avait permis d’identifier et d’arrêter les malfaiteurs.

Les avocats de la LICRA et du MRAP s’étaient dit satisfaits des réquisitions.

Cinq prévenus étaient déjà connus de la police, trois pour des manifestations antisémites, et deux pour des affaires de stupéfiants


La revue des infos

Mots-clés

Accueil