On craint que l’Iran puisse fournir des fusées à longue portée au Hezbollah

Par Amos Harel, Correspondant d’Haaretz -traduction Desinfos

mercredi 26 novembre 2003

L’Iran a récemment fait des efforts pour augmenter le rayon d’action des fusées à courte et à moyenne portée qu’il produit, suscitant des craintes en Israël que Téhéran puisse expédier les fusées améliorées au Hezbollah pour les déployer au sud Liban.


Les fusées dans l’arsenal actuel du Hezbollah ont un rayon d’action d’environ 75 kilomètres. Si elles sont tirées d’emplacements près de la frontière du nord, elles pourraient frapper des cibles aussi éloigné que Haïfa et même au-delà. Selon quelques évaluations, la ville du nord de Hadera pourrait aussi être dans le rayon d’action actuel des fusées.

Dans la Bande de Gaza, en attendant, le Hamas a récemment évalué un nouveau modèle de rayon d’action plus long de sa fusée Qassam, qui pourrait placer la ville d’Ashkelon dans le rayon d’action.

On s’attend à ce que le rayon d’action du nouveau Qassam puisse atteindre 17 kilomètres - sept kilomètres de plus que le rayon d’action des vieux Qassam 2.

Dans des cérémonies marquant le Jour de Jérusalem, observé en Iran aussi bien que chez les alliés de Téhéran à l’étranger, le chef pro-iranien du Hezbollah, le Scheik Hassan Nasrallaha a averti vendredi que son organisation frapperait profondément en Israël en réponse aux attaques de Tsahal au Liban.

Après que les troupes israéliennes se soient retirées du sud Liban en mai 2000, l’Iran a fourni des milliers de fusées au Hezbollah, quelques unes ont été déployées près de la frontière. Des fusées de rayon d’action plus long sont maintenant dans l’arsenal du Hezbollah avec une ogive de 200 kilos...


La revue des infos

Mots-clés

Accueil