Dessins assassins - Le Mémorial de Caen expose 120 caricatures antisémites

Ouest-France

dimanche 4 février 2018, par Desinfos

Voir en ligne : http://international.blogs.ouest-fr...

« Faut-il montrer la haine antisémite ? Cette question, c’est Rudolf Hess qui se la pose au début de l’année 1936. Le 29 janvier, il y a exactement 82 ans, il adresse une circulaire à l’ensemble des gauleiters (les responsables du parti nazi à l’échelon local) d’Allemagne. Il les met en garde à propos des affiches anti-juives placardées dans les cantons, les communes, les lieux publics, expliquant combien les affiches de « mauvais goût » faussent l’image que les étrangers, visitant l’Allemagne, pourraient se faire du pays. Pour ce proche d’Hitler, le touriste étranger partage l’antisémitisme des nazis, mais il serait heurté par le caractère outrancier et excessif de certains placards, qu’il faudrait expurger de tout commentaire haineux ou menaçant ».



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil