Dans un sondage « biaisé », une majorité d’Israéliens et Palestiniens seraient pour l’accord de Genève

dimanche 23 novembre 2003

Plus de la moitié des Israéliens et des Palestiniens soutiennent le plan de paix non officiel mis au point à Genève par des négociateurs israéliens et palestiniens, malgré les compromis énormes qu’il impose, selon un sondage publié dimanche.


« L’accord de Genève » prévoit notamment la création d’un Etat palestinien comprenant la Rive Occidentale et la Bande de Gaza, le retour des réfugiés palestiniens dans cette entité et non en Israël, et le partage de Jérusalem entre les deux Etats.

Selon l’enquête pour laquelle les personnes ont été interrogées sur un résumé des principales dispositions de ce texte, 53% des Israéliens et près de 56% des Palestiniens sont partants, mais respectivement 44% et 39% s’y opposent.

Le résumé qui leur a été présenté affirme que « chaque partie contrôlera ses lieux sacrés », mais ne précisait pas quele Mont du Temple, que revendiquent les deux camps, serait placée sous souveraineté palestinienne. Or nombre d’Israéliens n’acceptent pas cette idée.

Le gouvernement israélien rejette catégoriquement l’accord de Genève tandis que l’Autorité palestinienne a fait montre d’un certain intérêt.

Le sondage a été réalisé auprès de 610 Israéliens et 631 Palestiniens, par l’Institut Baker de politique publique, du Texas, et le Groupe international de crise, de Washington, spécialisé dans la prévention et la résolution de conflits. La marge d’erreur est de plus ou moins quatre points de pourcentage.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil