La rafle du Vel d’Hiv

Jerusalem Post Edition Française | By MICHELE MAZEL

lundi 31 juillet 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.jpost.com/Edition-Franca...

Comment peut-on encore nier la responsabilité de la France ?
Cette année, la France officielle a commémoré avec une solennité particulière le 75e anniversaire de la rafle du Vel’ d’Hiv. Le président Macron a convié le Premier ministre israélien pour évoquer avec lui le souvenir des 13 000 juifs, dont un tiers d’enfants, arrêtés par la police française les 16 et 17 juillet 1942. Un peu plus de 8 000 d’entre eux ont été parqués dans des conditions inhumaines dans le Vélodrome d’Hiver durant cinq jours avant d’être envoyés vers les camps de la mort. Pour les enfants, les frères ou les parents des déportés qui ne sont jamais revenus, il s’agit d’une plaie toujours ouverte, d’autant qu’il a fallu attendre 1995 pour entendre le président Jacques Chirac reconnaître enfin la responsabilité de la France et déclarer : « La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. »



Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil