Comparaison peu délicate.

Steve N.

vendredi 21 novembre 2003


Bien que je sois d’accord sur le fond, je trouve qu’il est maladroit de mettre sur le même plan Sharon avec Ben Laden, Lénine, Staline et Mao.

Effectivement, à chaque fois qu’un arabe se fait agresser, on ne dit pas que c’est la faute à Ben Laden.

Ceci dit pour étayer ce genre de raisonnement, il aurait été judicieux de mettre, une fois de plus, l’accent sur le fait que Sharon est un premier ministre élu
démocratiquement...


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil