Des partisans du Hezbollah affluent à Beyrouth

Cyberpresse

jeudi 21 septembre 2006

Des partisans du Hezbollah ont commencé jeudi à affluer vers la banlieue sud de Beyrouth où le parti chiite célèbre vendredi sa « victoire » contre Israël, sur fond de suspense sur la présence de son chef Hassan Nasrallah, dans la ligne de mire de Tsahal.


Dans cette région où se déploient des milliers de soldats de la Finul et de l’armée libanaise, des partisans du Parti de Dieu, vêtus d’un maillot jaune, la couleur du Hezbollah, ont quitté dès l’aube leurs villages pour défiler à Tyr (83 km au sud de Beyrouth).

Ils ont ensuite poursuivi leur route, à pied et en voiture, jusqu’à Beyrouth pour assister vendredi « au rassemblement de la victoire ».

Selon des responsables du « Parti de Dieu », plusieurs milliers de personnes s’apprêtent à marcher jusqu’à Beyrouth pour célébrer ce qu’ils considèrent comme leur victoire lors de la guerre entre le Hezbollah et Israël du 12 juillet au 14 août.

L’aviation israélienne a survolé à basse altitude la ville de Tyr où les partisans du Hezbollah se rassemblaient, selon un correspondant de l’AFP.

Israël a reporté d’au moins quelques jours le retrait de ses derniers soldats du Liban sud, qui était initialement annoncé pour vendredi.

À Beyrouth, les conjectures allaient bon train sur la présence de Hassan Nasrallah au rassemblement de vendredi alors que le chef du Hezbollah vit caché depuis le début de la guerre de crainte d’une attaque israélienne.

Tsahal avait indiqué avoir visé, sans succès, Hassan Nasrallah lors d’un bombardement aérien le 14 juillet, et prévenu qu’elle continuerait de le pourchasser en dépit du cessez-le-feu entré en vigueur le 14 août.

« Si Israël a la stupidité de se livrer à ce geste insensé, il transformera tous les Libanais en partisans du Hezbollah et le gouvernement libanais deviendra le fer de lance de la résistance », écrit le quotidien pro-gouvernemental Al-Mostaqbal.

« Nasrallah est aussi précieux pour le Liban que l’était (l’ancien premier ministre) Rafic Hariri. Tous les deux luttaient contre Israël, l’un par les armes et l’autre par l’économie », ajoute ce journal.

Nasrallah a annoncé cette manifestation pour « réaffirmer le droit de la résistance à récupérer les territoires occupés » par Israël et « rendre hommage à la mémoire de tous les martyrs, combattants et civils victimes des agressions israéliennes ».

Jeudi, les préparatifs se poursuivaient sur un vaste terrain « dévasté » par les bombardements israéliens. « Ce sera l’une des plus grandes manifestations dans l’histoire du Liban », titre le journal As-Safir, proche du Hezbollah.

« Les principaux dirigeants du Hezbollah seront présents, mais on ne peut dire si seyyed Hassan Nasrallah sera là pour des raisons de sécurité », a déclaré à l’AFP un porte-parole du Hezbollah, Hussein Rahal.

Les préparatifs sont également en cours dans les camps où des organisations palestiniennes ont appelé « à participer à la célébration de cette victoire qui va encourager le peuple palestinien à poursuivre son combat contre l’occupation israélienne ».


La revue des infos

Mots-clés

Accueil