Le « mur » de la Rive occidentale est plus petit que les murailles du Vatican, déclare Ariel Sharon

jeudi 20 novembre 2003

Le « mur » de sécurité édifié par Israël est moins important que les murailles du Vatican, a déclaré hier le Premier ministre israélien Ariel Sharon en réponse aux critiques du pape, lors d’une rencontre avec des patrons de journaux italiens pendant sa visite à Rome.


« Rome est pleine de murs, comme Jérusalem, et le Vatican est entouré de hautes murailles, alors que le mur d’Israël ne fait que neuf kilomètres et sert à protéger les usagers d’une autoroute contre les assassins qui tirent sur les automobiles », a déclaré M. Sharon, selon le compte-rendu de cette rencontre faite par le journal Il Foglio.

Le pape Jean-Paul II avait critiqué cette construction dimanche, à la veille de la venue à Rome du Premier ministre israélien. « Je comprends ses inquiétudes sur les conséquences du mur pour les églises et pour la mobilité du personnel ecclésiastique, et je m’engage naturellement à garantir qu’il n’y ait pas de problèmes. »

Mais, a rappelé le Premier ministre israélien, « il m’a été demandé d’empêcher la construction de la mosquée de Nazareth, conçue pour cacher l’église de l’Annonciation ». « D’autres gouvernements ont éludé cette question délicate. Pas le mien. Nous avons fait arrêter les travaux et nous sommes en train de procéder à la démolition », a-t-il ajouté.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil