La victoire fictive du Hezbollah au Liban

libanoscopie.com

vendredi 18 août 2006

Après 34 jours de combat le secrétaire général du Hezbollah annonce la victoire, ses partisans s’en prennent a cœur joie en déambulant sur les ruines encore fumantes de ce qui étaient, il y a encore un mois, un quartier aux immeubles de plusieurs étages réduits en poudre, un village, une bourgade ou encore une ville dévastée par un souffle qui a détruit la majeur partie de son existence. La Syrie applaudit, l’Iran jubile, la victoire de la Umma sur le projetsioniste.


Mais comment mesurer une victoire ? Libanoscopie a posé cette question à un expert en stratégie politique :

« Pour annoncer avoir gagner une guerre il y a trois conditions :

Or en ce qui concerne le Hezbollah aucune de ces conditions n’a été remplies.

L’armée israélienne, bien qu’elle ait subit quelques revers, est bien loin d’avoir subit des pertes colossales, et sa capacité dans sa force de frappe aérienne, navale et terrestre est presque intacte. Pas d’invasion du territoire ennemi, au contraire c’est l’armée israélienne qui a envahi le territoire libanais et occupé une partie de Sud Liban.

Quand aux objectifs du Hezbollah, la récupération des fermes de Chebaa et le retour des trois détenus libanais dans les geôles israéliennes il n’en est presque plus question et même Israël détiendrait une quinzaine de nouveaux miliciens de Hezb.

Les chiffres démontrent la défaite cuisante du Hezbollah.

Malgré une tentative de faire taire les medias locaux et arabes et de les empêcher de dévoiler les vrais chiffres, il en ressort et toujours selon des sources officieuses, et souvent cherchant à garder l’anonymat de peur de représailles, que le Hezbollah aurait subit une destruction totale de ses infrastructures logistiques et
économiques, et que le nombre de miliciens et cadres de ce parti tués durant cette guerre se situerait autour de 1 500 personnes.

Cette annonce de la victoire ressemblerait plus à une tentative de retourner la défaite en victoire, un effet propre à la culture dont est issu le parti de Dieu.



La revue des infos

Mots-clés

Accueil