RE : Lettre à un soldat de Tsahal

Hélène

vendredi 18 août 2006

Merci pour cette lettre douce et simple comme un café un matin de congé. Le temps d’une trève, le temps de respirer la rosée, le temps ...c’est la seule chose réelle que l’on puisse offrir à l’autre.


Moi aussi, j’ai maintes fois fermé le téléviseur. J’ai même écrit aux politiciens du Québec qui ont paradé dans les rues de Montréal entourés des drapeaux jaunes des kalichnikovs du hezbollah mêlés au cèdres libanais.

Quelle ignorance ! quelle erreur d’image du Québec projeté sur le net et un peu partout dans le monde.

Mais les Libanais ont eux-mêmes un devoir de prise de conscience à faire pour leur avenir, afin de faire les bons choix de société, à l’image de ce qu’ils sont réellement. Le temps presse. Ils doivent comprendre que le hezbollah est de loin la menace décadente du totalitarisme islamique qui fera sombrer le Liban dans l’archaïsme et le moyen-âge.

Pourquoi l’armée libanaise n’a-t-elle pas désarmé le hezbollah avant qu’il ne devienne un état dans l’état, un mini Iran au sud du Liban...?

L’ONU respectera-t-il ses engagements à faire appliquer à la lettre la résolution 1701 ? ...

La France qui ne reconnaît pas le hezbollah comme groupe terroriste saura-t-elle être intègre dans son rôle de commandement de la FINUL ?

Les soldats enlevés par le hezbollah seront-ils libérés sains et saufs ?

Que de questions sans réponse ?

L’attente ...Israël attend depuis si longtemps cette paix...L’humanité toute entière attend cette paix.


Le courrier des lecteurs

Mots-clés

Accueil