L’exode massif des Israéliens vers le sud

Par Annette Levy-Willard - envoyée spéciale de Liberation

mardi 1er août 2006

Voir en ligne : Lire sur : http://www.liberation.com/

Fuyant les tirs du Hezbollah, 330 000 personnes ont déserté les villes du nord du pays.
Israël est un pays coupé en deux. Au sud, la vie semble normale. Au nord c’est la guerre. L’autoroute se vide quand on approche de Haïfa, la grand ville historique aujourd’hui fantôme. Tout est fermé, même le port et le complexe pétrochimique.
Les obus et missiles tirés par le Hezbollah depuis la ville libanaise de Tyr continuent de tomber, creusant des cratères dans des immeubles, tuant indifféremment Juifs et Arabes.



La revue des infos

Mots-clés

Accueil