Pour raison d’Etat et des tas d’autres raisons, il faut sauver le Hezbollah

M. Macina - UPJF

lundi 31 juillet 2006

Voir en ligne : Texte en ligne sur : http://www.upjf.org/

En Israël et ailleurs, on évoque - officieusement, mais avec de plus en plus d’insistance - à propos du soi-disant "massacre de Kana, l’hypothèse d’une mise en scène, d’un nouveau coup de Pallywood, pour reprendre l’expression célèbre créée par le Professeur Richard Landes (1). Et de fait, depuis la fameuse affaire Al-Dura (2) - sur laquelle la lumière ne sera probablement jamais faite -, jusqu’à celle, relativement récente, de l’explosion meurtrière sur la plage de Gaza (3), de nombreux observateurs, habituellement peu enclins à l’affabulation, commencent à s’interroger sérieusement sur la prolifération des accusations les plus invraisemblables, et le plus souvent invérifiables, proférées à l’encontre d’Israël et reprises, sans examen, voire sans le moindre recul critique ni l’ombre d’une mise en perspective, par l’ensemble de la presse mondiale.



Les textes

Mots-clés

Accueil