23 personnes ont été tuées dans deux grandes explosions près des synagogues d’Istanbul

Haaretz

samedi 15 novembre 2003

Deux explosions ont balayé Istanbul au début de matinée, pas loin de deux synagogues d’Istanbul, tuant au moins 23 personnes et en blessant sérieusement au moins 100.


Le groupe Turc « the Great Eastern Islamic Raiders » (Front islamique des combattants du Grand-Orient - IBDA-C) a revendiqué l’attaque, à l’agence de presse Turque Anatolia .

Une des explosions est arrivée près de la plus grande synagogue d’Istanbul, Neve Shalom et une deuxième détonation a eu lieu près de la synagogue Beth Israël, dans la zone Sisli.

La police turque a confirmé que les deux détonations ont été causées des voitures piégées.

Un témoin a annoncé qu’une cérémonie de Bar-mitsva se déroulait dans la synagogue Neve Shalom, la plus grand d’Istanbul qui s’est effondrée sur les fidèles.

La façade entière de la synagogue Neve Shalom, dans le quartier de Beyoglu, a été détruite et s’est écroulée, a constaté un correspondant de l’AFP.

La force d’une des explosions a provoqué un cratère devant la synagogue.

Le Ministère des Affaires Etrangères d’Israël a confirmé que deux explosions ont balayé deux synagogues séparées à Istanbul.

CNN turque a montré les images de gens blessés couverts dans le sang emenés sur des civières depuis Neve Shalom la synagogue située dans la zone Sisli d’Istanbul.

Des sites juifs ont été visés dans des attaques récentes mises sur le compte des activistes liés avec Al-Qaida d’Osama Ben Laden, notablement à Casablanca, au Maroc en mai et une synagogue tunisienne bombardée en avril 2002, qui a tué cinq touristes.

La synagogue e Neve Shalom a été victime d’une attaque par des terroristes armés en 1986. On pense que les terroristes étaient des Palestiniens, ils avaient assasiné 22 fidèles et blessé six pendant un service de Shabbat.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil