Une main de fer dans un gant de velours. L’humanité d’Israël et l’éthique de Tsahal.

Simon Pilczer

dimanche 2 juillet 2006

Voir en ligne : Lire l’article sur : http://www.desinfos.com/

Depuis hier 1er juillet, une succession de dépêches de différentes agences de presse nous donne la tonalité générale des évènements en cours dans la bande Gaza et en Israël, et de la façon dont ils sont gérés par les responsables politiques.


Tout d’abord, pour éviter une « crise humanitaire majeure » que la « communauté internationale » ne manquerait pas d’imputer à Israël, le poste frontière sud de Karni entre Gaza et l’Egypte sera rouvert pendant quelques jours : .../ un officiel palestinien : Israël va ouvrir le carrefour de Karni dimanche pour envoyer du carburant de l’alimentation, des provisions et des médicaments dans la Bande de Gaza pour prévenir une crise humanitaire. (Debka)/...

On peut donc affirmer que si les Israéliens étaient ce « Peuple sanguinaire, se plaisant à humilier », tel que décrit par E. Morin, S. Naïr et D. Sallenave dans une édition du Monde de Mars 2002 (condamnés depuis par la cour d’Appel de Versailles pour incitation à la haine raciale), ces facilités ne seraient certes pas autorisées.

A l’inverse, quand on relit la charte du Hamas, et même celle du Fatah - que Yasser Arafat, selon la technique arabe de la « Taqyah, ou restriction mentale » avait déclarée « caduque » sans jamais l’abolir, on préfère ne pas imaginer ce que serait le sort du Peuple israélien le jour où, ce qu’à D.ieu ne plaise, les hordes sauvages des « résistants palestiniens » seraient lâchées dans les rues de villes israéliennes.

On pouvait aussi craindre un accès de faiblesse de la part du gouvernement israélien, pour préserver justement le bien être des civils palestiniens, et éviter un bain de sang, où ces civils ne seraient pas épargnés.

On pouvait donc craindre oublié le but premier de l’opération « Pluies d’été », qui est de libérer le jeune soldat Gilad Shalit, 19 ans, enlevé il y a tout juste une semaine par un commando palestinien composé des différentes factions terroristes (brigades de Fatah, du Hamas, du jihad islamique, avec un autre larron « les brigades de l’Islam », jusqu’alors inconnu au bataillon : ces changements de dénomination nous apprennent que quelle que soit l’étiquette, leur objectif de sape et de destruction de l’Etat d’Israël restera absolument identique, et qu’aucune ne mérite ni respect, ni immunité).

Heureusement, le Premier Ministre Ehud Olmert semble bien ne pas se laisser dicter son devoir et sa stratégie par les pressions internationales, y compris celles en provenance des USA, ou de l’UE :

Olmert donne l’ordre à l’armée d’agir avec « toute puissance » [dimanche 02 juillet 2006, AFP]
Le Premier ministre israélien a donné l’ordre dimanche à l’armée d’agir « avec toute puissance » pour retrouver le soldat capturé il y a une semaine... pour poursuivre les terroristes, leurs idéologues et ceux qui leur offrent protection", a déclaré M. Olmert à l’ouverture de la réunion de son cabinet./...

De plus, Ehud Olmert a confirmé un invariant de la politique israélienne en matière de prises d’otages :

.../ Le Premier ministre Ehud Olmert a dit au gouvernement réuni que « nous n’avons pas l’intention de nous rendre à n’importe quelle sorte d’extorsion. La capitulation signifie aujourd’hui inviter à une attaque de terrorisme prochaine. » Il a ajouté : « j’ai ordonné à Tsahal et aux forces de sécurité de frapper quiconque porte la responsabilité d’actes de terrorisme. Personne ne sera épargné. » Le Premier ministre a aussi délivré un message chaleureux à la famille Shalit. /... (Ynetnews)

Ce qui est confirmé par le site Desinfos.com :

.../ Israël a exclu toute idée d’échange entre des prisonniers palestiniens et le caporal Gilad Shalit, qui se porterait bien /...

Cependant, nous ne disposons pas, à cette heure, de preuve formelle de ce que les officiels palestiniens avancent :

.../ Il faut remarquer qu’aucune preuve visible n’a été publiée sur l’état de santé de Shalit par les preneurs d’otages, les « bulletins de santé » émanent d’officiels du gouvernement Hamas de l’Autorité Palestinienne ou de responsables du Fatah, les derniers communiqués ont été publiés Samedi midi, Shalit se porterait bien. « Selon les diplomates, il est dans un état stable », a dit Ziad Abou Eïn un officiel du Fatah, à Ramallah, dans le Nord de la Rive Occidentale... « Il a été soigné par un médecin palestinien. Il va bien maintenant » /... (Desinfos.com et Guysen.Israël.News)

Les exigences des factions palestiniennes, responsables directes de l’enlèvement du soldat Shalit, sous la houlette plus que probable du soi-disant « chef politique du Hamas à Damas », l’architerroriste Khaled Meshal, protégé par son parrain en nuisance tous azimuts Bashar Assad, laissent peu de place à l’espoir de dénouer cette crise raisonnablement, à savoir par la libération sans conditions du soldat Shalit :

2 juillet 2006 : Une semaine après l’enlèvement, dimanche dernier, du jeune soldat de Tsahal par des terroristes venus du sud de la bande de Gaza, les trois factions palestiniennes qui ont revendiqué l’attaque ont réclamé, rien de moins, dans un communiqué, que la libération d’un millier de prisonniers détenus en Israël et la fin de l’offensive menée par Tsahal (d’après l’AFP).

.../« Le Premier ministre Ehud Olmert a réaffirmé qu’il n’y aurait pas d’accord ; soit Shalit est relâché, soit nous agirons pour obtenir sa libération », a répliqué Mark Regev, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères./...
Autre facteur de pessimisme, le leadership du Hamas ne semble pas avoir le contrôle de ses troupes puisque : .../Devant l’indécision du Hamas qui semblerait être le principal obstacle à la libération de Shalit, l’Egypte a exigé que le Hamas réponde dimanche matin à la proposition pour finir la crise et obtenir la libération de Gilad Shalit, sain et sauf./...

On peut dès aujourd’hui tirer quelques enseignements des quatre premiers jours de l’opération « Pluies d’été » :

1 - L’objectif prioritaire, la libération du soldat Gilad Shalit, n’est pas encore atteint. Les dirigeants du Hamas savent qu’ils répondent sur leur tête de sa vie. Israël a prouvé par le passé que les assassins de ses citoyens ne finissaient pas leurs jours paisiblement dans leur lit.

2 - La destruction des structures « politiques » du Hamas est en passe d’être un succès quasi-complet.

3 - L’arrestation et la mise en jugement de nombre de dirigeants de l’organisation terroriste Hamas seront exemplaires : on a reproché à l’Etat d’Israël les « éliminations ciblées du » sheikh « Yassine et du » Dr " Rantissi, mais comment arrêter ces assassins au milieu de leur nid de scorpions à Gaza City ?

4 - Le comportement irréprochable de Tsahal et du gouvernement israélien, sont pour le monde entier une démonstration de l’attachement du Peuple juif à son éthique millénaire d’inspiration divine.


Les textes

Mots-clés

Accueil