L’Union européenne va faire étiqueter les produits venant des territoires sous contrôle israélien depuis 1967

Hélène Keller-Lind

jeudi 12 novembre 2015, par Desinfos

La décision avait été prise il y a trois ans mais l’Union européenne a attendu qu’Israël soit confronté à des violences palestiniennes montrant que toute négociation de paix avec les Palestiniens relève de la chimère pour mettre en œuvre sa décision de faire étiqueter les produits fabriqués dans les territoires sous contrôle israélien depuis 1967. Vives réactions en Israël dont le Premier ministre souligne qu’avec cette mesure contreproductive qui ne peut que porter tort aux employés palestiniens qui les produisent, l’Europe hypocrite ne se soucie guère des deux cents autres conflits dans le monde.


Réaction de Benyamin Netanyahou, Premier ministre d’Israël le 11 novembre 2015 à la décision de l’Union européenne d’étiqueter les produits venant des territoires sous contrôle israélien depuis 1967 : “« La décision de l’UE est hypocrite et constitue un double standard. Elle cible Israël et pas les deux cents autres conflits dans le monde. L’UE a décidé d’étiqueter seulement Israël, et nous ne sommes pas prêts à accepter le fait que l’Europe appose des étiquettes sur la partie qui est frappée par le terrorisme. L’économie israélienne est solide et y résistera ; ceux qui seront touchés, ce sont les Palestiniens qui travaillent dans les usines israéliennes L’UE devrait avoir honte »

http://mfa.gov.il/MFA/PressRoom/2015/Pages/PM-Netanyahu-responds-to-EU-decision-regarding-product-labeling-11-November-2015.aspx.

Commentaire qu’il a repris dans une vidéo, ajoutant que cet étiquetage par l’Europe “renvoie à de sombres souvenirs” avec une décision immorale. Il précise aussi que cela est fait alors que “Israël se bat, le dos au mur, contre une vague terroriste”. que “cela ne fera pas avancer la paix et certainement pas la vérité et la justice”.

On peut ajouter que cela se fait au moment où la France, à la pointe dans la positon européenne hostile à Israël, s’apprête à accueillir le Président de la République Islamique d’Iran dans l’espoir de signer de juteux contrats bien que ce pays viole les droits de l’homme au quotidien et que la situation s’est aggravée sous la présidence de Rouhani...

Le ministère des Affaires étrangères israélien publiait ce communiqué à ce sujet : “Israël condamne la décision de l’Union européenne d’étiqueter les produits israéliens provenant de zones qui sont sous contrôle israélien depuis 1967. Nous regrettons que l’Union européenne ait choisi de prendre, pour des raisons politiques, une mesure si exceptionnelle et discriminatoire, inspiré par le mouvement de boycott, particulièrement en ce moment, alors qu’Israël est confronté à une vague de terrorisme ciblant tous ses citoyens.

Il est déroutant et même irritant que l’UE décide d’appliquer un double standard au sujet d’Israël, tout en ignorant qu’il y a plus de deux cents autres différends territoriaux dans le monde, y compris ceux qui se produisent au sein même de l’UE ou à sa porte. L’affirmation selon laquelle cela est une question technique est cynique et sans fondement.

L’étiquetage des produits ne fait avancer aucun processus politique entre Israël et les Palestiniens. Le contraire est le cas - cela va renforcer à coup sûr le refus de l’Autorité palestinienne de mener des négociations directes avec Israël, négociations que l’UE prétend soutenir. L’étiquetage des produits renforcera les éléments radicaux prônant un boycott contre Israël et niant le droit d’Israël à exister, contredisant les positions que l’UE oppose publiquement. Cette étape récente soulève des questions concernant le rôle que l’UE aspire à jouer.

Cela peut également avoir des conséquences pour les relations entre Israël et l’UE ».

[L’illustrant ainsi :

http://mfa.gov.il/MFA/PressRoom/2015/MFA2015/eulabeling.jpg

A ce propos rappelons que l’on peut visionner le très récent et remarquable documentaire du réalisateur Pierre Rehov au sujet de cette campagne BDS, intitulé “Beyond Deception Strategy” .

Il est disponible sur viméo en streaming pour une somme modique.


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil