Israël a un « accord total » avec la France sur le dossier iranien

CRIF

jeudi 15 juin 2006

Voir en ligne : Lire

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a affirmé mercredi à Paris qu’il y avait un « accord total » avec la France sur le dossier nucléaire iranien.
« Il y a eu un accord total sur l’Iran. C’est un sujet que nous avons discuté à fond », a dit M. Olmert après un entretien avec le président français Jacques Chirac.


« La France a été le pays occidental le moins disposé à faire des concessions à l’Iran », a ajouté le Premier ministre israélien.

Selon M. Olmert, la menace iranienne ne visait pas seulement Israël mais tout le monde occidental et l’Europe.

Le représentant de la diplomatie de l’Union européenne, Javier Solana, a présenté le 6 juin à Téhéran des propositions de coopération au nom des grandes puissances.

Ces dernières, qui craignent que Téhéran cherche à se doter de l’arme atomique, espèrent que ces propositions convaincront l’Iran de suspendre toutes leurs activités d’enrichissement d’uranium.

MM. Chirac et Olmert ont discuté du dossier nucléaire iranien, avait-on auparavant indiqué de source française.

Le chef de l’Etat a expliqué la démarche des Européens (France, Grande-Bretagne et Allemagne), associé aux Etats-Unis, à la Russie et à la Chine, pour que « l’Iran respecte ses engagements et se voit reconnaître le droit au nucléaire civil ».

M. Olmert est arrivé mercredi à Paris pour effecttuer une visite officielle de deux jours en France dans le cadre de la poursuite du diologue sur les questions d’actualité d’intérêt commun telles que l’évolution de la situation au Moyen-Orient, la paix et la sécurité internationale et la coopération bilatérale.


La revue des infos

Mots-clés

Accueil