Le secrétaire général de l’Onu Kofi Annan a remis en doutes les conclusions de l’enquête de Tsahal imputant la responsabilité de la mort de la famille Ralia vendredi dernier sur une plage de Gaza, à l’explosion d’une mine du Hamas et non aux tirs d’artillerie de l’armée israélienne.

mercredi 14 juin 2006


Selon lui, les arguments avancés semblent ’’bizarres’’ et il a l’intention d’envoyer un émissaire pour vérifier les explications avancées par les Palestiniens. C’est ce qu’il a indiqué au journal arabophone ’’Al Hayatt’’ publié à Londres. Le général Ali Kalifi, qui a dirigé les investigations, a pour sa part assuré qu’une commission d’enquête internationale aboutira aux mêmes résultats que Tsahal.

(Guysen.Israël.News / 14 juin 2006 09:06 GMT+3 ISRAEL)


lire aussi :


Articles des brèves

Mots-clés

Accueil