Ahmadinejad : « Nous sommes déterminés ». Interview par ’Der Spiegel’

UPJF

mercredi 7 juin 2006

Voir en ligne : Lire la version française de Menahem Macina sur : http://www.upjf.org/

Dans un entretien avec « Der Spiegel », le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, parle de l’Holocauste, de l’avenir de l’Etat d’Israël, des fautes commises par les Etats-Unis en Irak et de la querelle nucléaire de Téhéran avec l’Occident. On notera l’art consommé qu’a Ahmadinejad d’échapper, comme une anguille, au filet des questions du journaliste, ou, pour changer de métaphore, de ’noyer le poisson’. L’homme est un redoutable rhéteur, pugnace et habile dans l’art de retourner les questions et les mises en causes au détriment de celui qui les formule. Il a l’arrogance du dictateur, la rouerie de l’avocat marron et le mordant d’un journaliste pamphlétaire. Malgré sa parfaite maîtrise de soi, on sent affleurer, çà et là, la colère et la violence, vite réprimées toutefois. Son argumentation est circulaire et têtue, sans la moindre ouverture ni disposition à se remettre en cause, fût-ce sur le plus infime détail. La seule chose que l’homme ne parvient guère à dissimuler, c’est son mépris et sa haine, glaciales, totales, diaboliques même, du peuple d’Israël. Si Ahmadinejad ne tombe pas en disgrâce dans son propre pays, et s’il vit assez longtemps, il sera incontestablement l’un des adversaires les plus coriaces et dangereux qu’Israël ait jamais affrontés.



Les textes

Mots-clés

Accueil