Aveuglés par leur haine d’Israël et des Juifs, Khadija Benguenna et Lotfi Abdelli coupables de calomnie

Hélène Keller-Lind

mardi 4 août 2015, par Desinfos

Une journaliste vedette de la chaîne des Frères Musulmans quatarie, déjà reconnue coupable d’antisémitisme par un tribunal français, s’est empressée de poster sur sa page Facebook le nom et la photo de Yehuda Landsberg, le designant comme étant l’assassin possible du bébé palestinien mort tragiquement dans un incendie criminel à Douma. Le comédien tunisien Lotfi Abdelli allait plus loin en l’accusant sans réserve, donnant son adresse, le nom de son épouse. Rapportant ces accusations dans desinfos.com nous avions choisi de ne pas révéler ce nom mais il a été largement cité depuis. Or l’accusé n’a pu commettre ce crime. Retour sur une calomnie.


Desinfos.com n’avait pas donné l’identité de la personne accusée par des “personnalités” arabes

Dans notre article “L’incendie criminel de Douma ou comment instrumentaliser la mort d’un enfant” publié le 3 août 2015 sur desinfos.com, nous évoquions les accusations hypocrites, car au conditionnel, portées par Khadhija Benguenna, journaliste star d’Al Jazeera, chaîne de télévision des Frères Musulmans du Qatar – condamnée en France pour son antisémitisme - contre “un Israélien” dont elle taisait le nom mais postait la photo, et les accusations circonstanciées d’un comédien tunisien, star dans son pays, Lotfi Abdelli, contre un “juif extrémiste” qui “a tué un bébé palestinien”, donnant son nom, son adresse, le nom de son épouse et du père de celle-ci. Mais nous avions choisi de ne pas donner ce nom. En effet, il n’y avait aucune confirmation côté israélien. De plus, Yehuda Landsberg avait été condamné à deux ans et demie de prison en décembre 2014 pour avoir brûlé une voiture palestinienne, délit perpétré dans le cadre d’une opération dite de “prix à payer”. Il semblait peu vraisemblable qu’il ait déjà été relâché. Accuser ainsi nommément, sans preuves, était inique. Relayer une telle accusation également. Pourtant nombre de médias ayant publié son nom depuis nous avons voulu faire le point de cette affaire à ce jour.

Yehuda Landsberg qualifié, contre toute vraisemblance, de tueur d’enfant dans les médias sociaux arabes

Il semble bien que l’on ait ici, une nouvelle fois, un exemple frappant d’une haine antisémite aveugle trop courante dans le monde arabo-musulman. Israellycool.com rapporte que les médias sociaux arabes colportent cette rumeur avec frénésie, postant, notamment, la photo de Yehuda Landsberg “recherché” sur un poster à l’allure officielle en arabe, hébreu, anglais – avec des fautes dans ces deux dernières langues -. portant sur un cachet de cire la mention “peuple palestinien”. Il y est qualifié d’assassin sioniste qui a brûlé l’enfant Aldawabcha contre qui il faut se venger”. Appel au meurtre, donc. Sans passer par la case justice.



http://www.israellycool.com/wordpress/wp-content/uploads/lands.png

Cela met en danger la vie des membres d’une famille

Kikarnews.com rapporte que la chaîne israélienne Channel 10 a interrogé Hillel Landsberg, frère de Yehuda, sur cette affaire. Sa réponse : “on a le sentiment que quelqu’un essaie de nous porter tort, à nous et notre famille, compte tenu de la manière dont ils affirment que quelqu’un de chez nous a joué un rôle dans cet acte abominable qui a été commis. Nous considérons ceci comme une incitation absolue à la violence qui met en danger la vie des membres de notre famille et nous avons l’intention de porter plainte contre ceux qui ont décidé de poster cette calomnie”.

On voit à quel point la haine d’Israël et des Juifs peut pousser des personnages de premier plan à calomnier ainsi. On notera que plus de trente-trois mille personnes ont aimé le post de la star quatarie et que des centaines de commentaires sont autant de manifestations d’une haine virulente...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil