Chronique de Michaël Bar-Zvi | Het Be Tamouz 5775 - 25 juin 2015

jeudi 25 juin 2015, par Desinfos

Boker tov amis auditeurs de Radio J. L’attaque d’une ambulance de Tsahal, transportant des blessés de Syrie, par des Druzes sur le plateau du Golan, est sans aucun doute l’incident le plus grave dans cette région depuis le début de la guerre civile. La situation préoccupante des Druzes est évidemment une des causes de cet incident, mais cela fait déjà de nombreux mois qu’Israël apporte une aide humanitaire aux victimes de ce conflit et les Druzes n’avaient pas réagi avec la même violence, en lynchant non seulement les blessés mais également en agressant physiquement les soldats israéliens qui se sont abstenus d’utiliser leurs armes malgré le danger.


Dix d’entre eux ont été touchés. Au Proche-Orient, le rapport de forces prime souvent sur la morale, et l’aide humanitaire aux rebelles de Jabet el Nosra, repose sur un accord tacite, selon lequel la contrepartie donnée est le maintien de la neutralité d’Israël, donc le calme sur ce front. Israël soigne les blessés et les forces rebelles contrôlent les velléités d’agression des djihadistes ; Daech n’étant pas présent dans cette zone.

Assad n’a pas les moyens d’ouvrir directement un nouveau front avec Israël, mais il a intérêt à impliquer les grandes puissances dans la guerre et il tente de le faire depuis des mois par le biais de la Jordanie ou d’Israël, puisque le Hezbollah n’est plus en mesure de le faire, étant à la pointe des combats.

La menace réelle qui pèse sur les Druzes, historiquement fidèles au pouvoir en place, a donné à Assad un levier supplémentaire de pression sur Israël, via la population druze sur le Golan, mais aussi en Israël.

Les habitants de Madj del Shams craignent pour la vie de leurs familles, et c’est légitime, mais l’explosion de violence contre Israël ne l’est pas, car le gouvernement n’a cessé de soutenir depuis des années les Druzes et de leur proposer de l’aide. Depuis quelques jours, un des habitants de ce village passe en direct de sa terrasse des images des ambulances de Tsahal sur les chaînes arabes et notamment Al Djazira.

Or ce personnage n’est autre qu’un ancien officier de l’armée d’Assad, déjà arrêté à plusieurs reprises en Israël pour intelligence avec l’ennemi et actes de sabotage. Le gouvernement est intervenu hier très rapidement et a interpellé les agresseurs, dont la plupart sont connus des services de sécurité israéliens pour leurs liens avec le régime de Damas.

Netanyahou a également rencontré les responsables spirituels de la communauté druze en Israël, pour éviter que la situation ne dégénère, et on le sait la moindre étincelle peut embraser la région. La Jordanie a compris le message et a également pris des mesures envers les Druzes pro-Assad pour leur demander d’agir avec prudence afin de préserver la vie de leur communauté.

Le passage vers la Jordanie a été fermé pendant 24 heures à titre d’avertissement, et selon les dernières informations un accord a été trouvé pour maintenir l’unique axe de circulation des Druzes au sud de la Syrie. Israël marche sur une corde raide et doit faire preuve d’habileté et de sang-froid pour rester hors du champ de bataille d’une guerre qui continue à faire chaque jour des centaines de morts, dans la totale indifférence des plus éminents donneurs de leçons de notre planète…


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil