“War Crimes in Gaza”, les crimes de guerre commis en été 2014 à Gaza : le dernier documentaire de Pierre Rehov

Hélène Keller-Lind

jeudi 18 juin 2015, par Desinfos

Alors que le rapport diligenté par le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU sur la Guerre de Gaza de 2014 doit être rendu public le 29 juin le réalisateur Pierre Rehov termine son documentaire “War Crimes in Gaza”. Oui, montre-t-il, des crimes de guerre ont été commis à Gaza cet été-là. Mais qui sont les coupables ? Il enquête de Gaza aux États-Unis en passant par Israël et la Judée Samarie, apportant une réponse claire : ce sont le Hamas et d’autres factions terroristes en place dans cette bande de terre. Réponse qui concorde avec le rapport israélien et le rapport d’un groupe militaire de haut niveau qui viennent d’être publiés.


Cette fois encore Pierre Rehov entrechoque images d’archives, dont des images de l’été 2014 à Gaza et en Israël, et interviews, donnant la parole à des Gazans anonymes réfugiés en Judée Samarie, ou des Gazans de Gaza, comme ce porte-parole du Hamas, si raffiné mais qui assène de telles contrevérités, ou des enfants dont une fillette qui dit ne pas vouloir “de paix avec les Juifs” en fin de film. Il y a des analystes arabes, dont un militant palestinien des Droits de l’Homme au bon sens confondant. On entend le témoignage d’un ancien responsable de la section juridique de Tsahal, les juristes jouant un rôle déterminant dans cette armée pas comme les autres qui déploie plus d’efforts qu’aucune autre pour éviter des morts civils, nous dit un colonel britannique de haut niveau. Et puis il y a de simples soldats qui se sont battus cet été-là et ont vu les grenades stockées près d’un berceau ou le non respect des trêves pourtant acceptées par le Hamas, avec l’odieux kidnapping du corps d’un soldat tué par traitrise au cours de l’une d’entre elles. Corps dont les parents attendent toujours le retour...

Un pilote de F16 sait que les accusations entendues dans le monde contre Israël sont fausses “car j’étais là et j’ai vu”, dit-il. Pierre Rehov montre alors comment chaque frappe préparée était suivie en temps réel sur écran par des équipes de Tsahal au sol grâce à des caméras embarquées à bord et pouvait être stoppée à l’ultime moment si des civils apparaissaient. Rien ne pouvant pourtant jamais être totalement infaillible, soulignent des militaires de part et d’autre.

Derrière tous les points frappés par Tsahal reportés sur une carte de la Bande de Gaza par l’ONU on voit apparaître les points de tirs du Hamas qui en avait fait un immense camp militaire. Avec un enchevêtrement d’habitations civiles, dont certaines transformées en totalité ou partie en centres militaires, de tunnels, de dépôts d’armes et de munitions...Ce qui donne la mesure des choses. Hamas ayant pris sa population en otage, l’utilisant comme boucliers humains, s’en targuant même à l’époque, rappellent des images d’archive. Le nombre de victimes à Gaza est replacé dans leur contexte. Une partie d’entre eux ne pouvant être imputés aux frappes israéliennes. D’ailleurs qui parmi elles étaient vraiment des civils ? Des enfants ? Des experts, dont un ancien patron du Shabak, apportent des réponses.

Quant à la manière dont cette guerre a été rapportée dans les médias, un journaliste témoigne de manipulations, de manque de professionnalisme criant de certains confrères, de parti pris parfois, ou du souci de rapporter des histoires simples avec un bon et un méchant désignés d’avance. Il témoigne aussi de l’encadrement strict de la presse par le Hamas dont un porte-parole n’hésite d’ailleurs pas à crier victoire sur ce plan-là aussi...

Et il y a l’affaire trouble des enfants tués sur une plage où ils auraient joué innocemment...Pourtant cette plage était un terrain militaire connu du Hamas. Pourtant aucune trace de sang sur le sable autour de leur corps, en dépit de nombreux impacts de balle ne correspondant d’ailleurs nullement à des munitions israéliennes...

Chaque accusation, chaque question qui a pu être posée trouve ici une réponse détaillée, argumentée. Sans temps morts pour autant.

Pour se faire une idée, voir la bande-annonce du film
https://www.youtube.com/watch?v=EH3...

Il y a quelques jours Israël publiait un rapport officiel sur la Guerre de Gaza, élaboré par divers experts israéliens, en même temps qu’un Groupe de Haut Niveau de militaires venant de plusieurs pays ayant également enquêté http://www.desinfos.com/spip.php?ar.... Ils arrivaient aux mêmes conclusions que le réalisateur.

Reste à savoir quelles seront les conclusions du rapport du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil