Paris, Rome et Berlin auraient payé une rançon pour leurs otages

lundi 22 mai 2006

Voir en ligne : Lire l’article

Le quotidien britannique Times révèle lundi que les trois capitales européennes auraient payé au total près de 35 millions d’euros entre 2004 et 2005 pour obtenir la libération des otages en Irak. Paris, Rome et Berlin ont toujours démenti avoir effectué d’échanges monnayés.
La France, l’Italie et l’Allemagne ont accepté de payer 45 millions de dollars (35 millions d’euros) pour obtenir la libération de neuf de leurs ressortissants pris en otage en Irak, a affirmé le Times lundi. En revanche, le Royaume-Uni n’a pas versé d’argent pour ses ressortissants captifs en Irak, poursuit le journal, mais elle aurait payé des « intermédiaires » pour établir le contact avec leurs ravisseurs. Le Times affirme s’appuyer sur des documents détenus par des « responsables de la sécurité à Bagdad » qui ont « joué un rôle crucial dans les négociations » pour la libération des otages occidentaux en Irak.



La revue des infos

Mots-clés

Accueil