Philippe Douste-Blazy en Israël

jeudi 18 mai 2006

Voir en ligne : Lire sur : http://www.desinfos.com/

Le mercredi 17 mai, le Ministre français des Affaires étrangères a tenu une conférence de presse avec son homologue israélienne, Tsipi Livni, après leur rencontre à Jérusalem. Il a ensuite rencontré le Premier ministre Ehud Olmert


E. Olmert a insisté sur le fait qu’il considère les négociations avec les Palestiniens comme une clé pour avancer dans la région : « Nous ferons notre possible pour qu’il y ait des négociations. Il est important pour Israël que la France comprenne qu’il y a à cela une condition : l’acceptation des principes du Quartet(*) sur lesquels nous ne ferons pas de compromis. »

Ehud Olmert a dit « reconnaître et respecter Abu Mazen [Mahmoud Abbas] » mais faire la différence entre ce dernier et le Gouvernement palestinien dirigé par le Hamas avec qui il est difficile d’avancer diplomatiquement.

En ce qui concerne les besoins humanitaires des Palestiniens, le Premier ministre israélien a confirmé que tout serait fait pour les aider. « Si un mécanisme économique est mis en place pour les besoins humanitaires des Palestiniens et non pour payer les salaires [des fonctionnaires du Hamas] a-t-il dit, Israël soutiendra ce mécanisme.

Nous préférons fournir des solutions alternatives à l’argent, comme des médicaments et de la nourriture. (...) Les médicaments ne se transforment pas en explosifs qui explosent parmi les civils israéliens. Nous ne transfèrerons pas de fonds pour les salaires. »

Ph. Douste-Blazy a précisé que la France ne recevrait pas de leaders du Hamas :
« Nous ne leur donnerons pas de visas et nous ferons pressions également sur les autres pays pour qu’ils en fassent de même. Le Hamas a besoin de changer ; la position internationale ne changera pas et n’a pas besoin de changer.

Je ne les rencontrerai pas. » Il a en outre appuyé le fait qu’il était important que la situation ne se détériore pas et qu’il y ait une confiance mutuelle Mahmoud Abbas et Ehud Olmert et si possible une rencontre prochaine.

« Avant toute solution unilatérale, a-t-il dit, il est important d’épuiser les négociations avec Abu Mazen ».

E. Olmert lui a dit être prêt à rencontrer Mahmoud Abbas, mais que celui-ci devait combattre le terrorisme émanant de l’Autorité Palestinienne.


(*) Reconnaissance d’Israël, arrêt de la violence et du terrorisme, acceptation des accords antérieurs passés avec l’Autorité Palestinienne


La revue des infos

Mots-clés

Accueil