Chronique de Gilles William Goldnadel sur Radio J

vendredi 12 mai 2006

Voir en ligne : http://www.desinfos.com/

A peine apprenait-on que Zacarias MOUSSAOUI avait sauvé sa tête, qu’aussitôt à Paris des voix se faisaient entendre sans complexe pour dire que MOUSSAOUI devait purger sa peine en France et que cette peine -la perpétuité- était excessive.



Les textes

Mots-clés

Accueil