BDS : un amendement de la Trade Promotion Authority américaine va dissuader les partenaires commerciaux potentiels des États-Unis d’y souscrire

Hélène Keller-Lind

jeudi 23 avril 2015, par Desinfos

Un important amendement vient d’être voté en avril par la Commission des Finances du Sénat américain pour dissuader les pays partenaires potentiels des États-Unis de s’engager dans des campagnes de boycott contre Israël. Campagnes de boycott, désinvestissement et sanctions – BDS – qui sont interdites en France mais autorisées par des pays européens. Un amendement du Trade Promotion Authority – Promotion des Échanges Commerciaux - présenté par les Sénateurs Rob Portman (Républicain-Ohio) et Ben Cardin (Démocrate Maryland ).


Se félicitant du vote de l’amendement qui dissuadera tout pays voulant établir des liens commerciaux avec les États-Unis d’autoriser, voire appliquer, la campagne de boycott contre Israël, le Sénateur républicain Rob Portman qui l’avait présenté avec son collègue Ben Cardin rappelait que depuis sa création Israël a été en butte à de nombreuses attaques, soit militaires soit terroristes mais subit aujourd’hui une guerre économique plus pernicieuse sous forme de BDS. De la part de pays cherchant à l’affaiblir et à l’isoler. Avec toute une série d’actes hostiles contre des institutions israéliennes, des dirigeants, voire des citoyens israéliens.

Israël étant l’un des principaux alliés des États-Unis, rappelle-t-il, il convient de l’aider dans tous ses combats, ce combat économique y compris. Ce qui avait déjà était fait lors de la signature d’accords commerciaux avec Bahreïn, le sultanat d’Oman et même l’Arabie saoudite, ce qui n’avait d’ailleurs pas été facile pour le royaume saoudien, précise-t-il.

Cela se fera donc désormais systématiquement grâce au vote de cet amendement du Trade Promotion Authority qui gère les accords commerciaux américains.

Le Sénateur Portman déplorait par ailleurs l’attitude de l’Europe à cet égard, notamment celles de banques en Suède et Danemark, du plus grand fonds de pensions en Hollande, rappelant que certains pays comme le Danemark ont menacé Israël de sanctions, l’EU menaçant actuellement Israël d’un étiquetage spécial pour certains produits comme la viande et le lait, etc.

Ce vote est intervenu le jour du trentième anniversaire de la signature d’un accord de libre échange entre les États-Unis et Israël. Ce dont se sont félicités les Sénateurs ou l’AIPAC.

Voir la vidéo de son intervention ici


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil