Le retour des exilés n’est pas une OPA.

Roland Y. Dajoux - Essayiste israélien à Jérusalem

dimanche 30 avril 2006

Pour un juif croyant vivant en Israël, le livre intitulé OPA sur les juifs de France n’est qu’une vision étriquée et partisane de deux auteurs en quête d’opportunisme et de publicité.


Voir en ligne : http://www.desinfos.com/

Oser parler de la alya des juifs de France comme une opération de marketing qui serait menée par l’Agence Juive est outrancière.

Écrire que des juifs français s’exileront pour aller vivre en Israël témoigne d’un parti pris suspect et surtout d’une méconnaissance totale de l’histoire d’Israël. Nos deux auteurs voudraient-ils, consciemment ou non, nous faire oublier cette notion ancrée dans l’âme du peuple juif, à savoir que l’exil, dans son essence, est intimement lié à celle du retour des exilés.

Les propos surréalistes de nos deux compères deviennent indignes lorsqu’ils voudraient nous faire croire que ce sont les émissaires de l’Agence juive qui nourrissent la peur des juifs de France. Par la méthode bien connue du terrorisme intellectuel ce sont les victimes de l’antisémitisme qui seraient, selon cette analyse confusionnelle, rendus responsables de leurs malheurs.

Lors de la sortie d’Egypte, n’oublions pas qu’une partie seulement du peuple, juif est sorti de cet exil. Un cinquième du peuple a retrouvé la liberté et est entré dans la terre d’Israël. Ceux qui ont préféré rester en exil ont disparu.

Juifs de France n’écoutez pas les sirènes de tous ceux qui se croient émancipés, écoutez la voix pure de votre âme.

Ne soyez pas de ceux qui veulent rester aveugles devant la réalisation évidente des prophéties d’Israël. N’est-il pas urgent d’enseigner que la terre d’Israël demeurée inculte et délaissée pendant notre exil est redevenue une terre fertile avec le retour de ses enfants, conformément à la parole du Prophète Ézéchiel : Et vous, montagnes d’Israël, donnez vos branches et portez vos fruits à mon peuple Israël, car ils sont proches de revenir.


[1] Juifs de France : le livre qui sème la division.
Newsletter 28/04/06 www.lepoint.fr
[2] Cecilia Gabizon et Johan Weisz. Grasset
[3] Ezechiel XXXVI. 8


Les textes

Mots-clés

Accueil