Yom Shoah, Yom Hazikaron et Yom Haatsmaout

Terre d’Israël - Nissim Zvili - Ancien Ambassadeur d’Israël en France

dimanche 30 avril 2006

Voir en ligne : http://www.terredisrael.com/

En cette fin de mois d’Avril et début Mai les commémorations se succèdent en Israël. A travers trois cérémonies, Yom Hashoah, la journée de la Shoah, Yom Hazikaron, la journée du Souvenir et Yom Haatsmaout, la fête de l’indépendance, c’est toute l’histoire du peuple juif que nous nous remémorons.


Yom Hashoah tout d’abord, nous rappelle le cataclysme, l’horreur des camps de la mort, la folie des hommes, leur bestialité, face à 6 millions de Juifs juste coupables d’être Juifs. Nous n’oublierons jamais ce qui a été fait à notre peuple et nous ne laisserons plus jamais toucher impunément à la vie d’un Juif.

Après la Shoah, vint le temps de la reconstruction et celui de la renaissance d’Israël, redonnant un souffle d’espoir à ceux qui avaient tout perdu.

Immédiatement après sa création, le jeune Etat du faire face à des guerres qu’il ne pouvait pas perdre. Il en allait de sa survie. Aujourd’hui, la situation n’a pas changé et c’est pour cela que seule prime la sécurité d’Israël et des ses citoyens.

Malheureusement, les guerres qu’a du livrer Israël ont fait de nombreuses victimes. C’est à elles que nous pensons aujourd’hui, Yom Hazikaron, journée du Souvenir. Outre les soldats tombés sur le champ de bataille, d’autres personnes sont venues allonger cette longue liste : les victimes des attentats.

« Auparavant » me disait un jeune israélien de 12 ans « on parlait des anciens combattants comme en France on parle des victimes de 14-18 ou de 39-45, aujourd’hui on parle des enfants qui ne sont plus assis à côté de nous sur les bancs de l’école, parce qu’ils ont pris le mauvais autobus à la mauvaise heure pour venir à l’école. »

C’est à eux que nous pensons également aujourd’hui, dans cette guerre qui nous frappe quotidiennement et nous enlève des êtres chers.

Le jour de Yom Hazikaron tout se fige en Israël, des larmes coulent des yeux de ceux qui ont perdu un enfant, un mari ou une amie, dans un si petit pays ou tous ou presque ont été touchés.

Mais, Israël et le peuple Juif privilégient la vie tandis que d’autres privilégient la mort. C’est pourquoi, dès demain, les larmes auront laissé la place aux rires et à la joie pour célébrer, Yom Haatsmaout, l’anniversaire de l’Etat d’Israël.

Nous pouvons être fiers, malgré les embûches et sans avoir sacrifié à notre éthique et nos valeurs morales, d’avoir construit en 56 ans un Etat moderne et démocratique, à la pointe dans les domaines des sciences et des technologies.

Nous pouvons être fiers d’avoir intégré avec succès des immigrants du monde entier, de langues et de culture différentes.

Néanmoins, nous savons bien que cette lutte n’est pas terminée, que l’essentiel n’a pas encore été atteint : la Paix. Mais nous sommes déterminés et nous savons que nous y parviendrons, car nous savons qu’il n’y a d’avenir que dans la paix.

Puisse- t’elle se réaliser le plus rapidement possible....


Les textes

Mots-clés

Accueil