État islamique : dans la dernière vidéo en date réalisée avec John Cantlie un jeune “moudjahidin ” français appelle les musulmans à faire un carnage en Occident

Hélène Keller-Lind

mardi 10 février 2015, par Desinfos

Au micro de John Cantlie, otage reporter de l’État Islamique, un jeune homme, présenté comme “moudjahidin français”, parle des trois attentats perpétrés à Paris début janvier. “Ces attaques nous ont fait grand plaisir” dit-il, invitant ses “autres frères” à “attaquer au couteau”, « ou les cracher au minimum », ajoutant que les milliers de musulmans en Occident peuvent “faire un carnage”. En “défense de la religion” et parce que « des musulmans sont massacrés partout dans le monde ». Le modèle à suivre pour ce jeune homme ? “Mohamed Merah” qui, dit-il, “a fait quelque chose d’extraordinaire”...


Un jeune moudjahidin français qui appelle au carnage au nom de sa religion

Cette vidéo est la huitième tournée avec John Cantlie, journaliste et photographe britannique, enlevé en 2012 avec James Foley, décapité depuis. « Le dernier film dans cette série » dit-il. Préambule pouvant être interprété de diverses manières. D’autant que le journaliste a les traits tirés et bien que de la combinaison orange portée pour la première vidéo tournée avec lui il soit passé depuis à des vêtements « civils », livrant des « reportages » dont le but est de montrer la bénévolence supposée de l’État Islamique. Il ne déroge pas à cette règle cette fois encore, déclarant depuis la ville d’Alep - Halab- en Syrie, que ce qui reste de la population - dont une grande partie a fui deux années de guerre, menée dans un premier temps par Assad -, peut mieux vivre en paix sous l’État Islamique, qu’auparavant. Les coups venant aujourd’hui, dit-il, des bombes de la coalition dirigées vraisemblablement par des drones américains. Comme cela vient d’être le cas, affirme-t-il, pour cette frappe sur un marché fréquenté par des habitants paisibles vaquant à leurs occupations.

Mais le message le plus important est donné dans les trois dernières minutes de la vidéo. John Cantlie évoque « ce qui a fait la une de la presse occidentale récemment, les attaques menées en France » - à partir de 9.50 – et donne la parole à un jeune « moudjahidin français », apparemment très pieux – voir la bosse sur son front-.
Après avoir rendu grâce à Allah en arabe classique, il déclare en français : « ces attaques.. nous ont fait grand plaisir et on attend que d’autres frères prennent le même exemple et les attaquent. Avant ces attaques-là il y a eu Mohamed Merah – prononcé en arabe -, qu’Allah l’accepte en martyr, j’encourage tous mes frères qui sont en France, tous mes frères qui sont en Occident, de défendre leur religion....défendez votre religion sur place. Tuez-les avec des couteaux, crachez leur au minimum à la figure... mais dîtes-vous bien que votre religion, elle a besoin de vous, plus que vous le pensez. Vous êtes assis dans des fauteuils alors que partout dans le monde les musulmans se font massacrer. Quelle va être votre excuse devant Allah...devant cet orphelin qui a perdu sa famille et vous n’avez pas bougé pour venir le défendre. Je vous encourage donc, soit à venir, soit à défendre votre religion sur place. Tous mes frères en France nous leur disons : partez en opération seuls, soyez un loup solitaire, vous tout seuls vous pouvez être une armée et je dis à tous ces pays occidentaux qui ont décidé de nous attaquer, nous mêmes on arrive pour vous attaquer et on est déjà là pour vous attaquer, Les musulmans en Occident vous êtes des milliers, vous pouvez faire des carnages. À vous de vous bouger et de faire les choses nécessaires pour la défense de votre religion... »

L’exemple donné par ce moudjahidin a assassiné en mars 2012 trois soldats français puis trois petits enfants dans une école juive de Toulouse et le père de deux d’entre eux.

Une vidéo à la gloire de l’État Islamique et de la charia

Au début de la vidéo John Cantlie s’émerveille de l’avancée des « moudjahidins » qui ont « libéré » de vastes zones. Zones agricoles fertiles, ce que nous montrent des images bucoliques. Avant une visite dans une école de garçons où, contrairement aux accusations, dit-il, serait pratiquée un « enseignement progressiste fait de lecture du Coran et d’apprentissage de langues étrangères » formant « la prochaine génération de moudjahidin pour cette région ». Mais, volant au-dessus de cette société idyllique un drone surveille..et, bien sûr, « des avions d’Assad » renseignés par ce drone américain bombarderont un marché paisible, terrifiant les habitants.

Nouvel épisode bucolique sur les bords de l’Euphrate avec des moudjahidin qui pêchent ou d’autres qui boivent le thé en ville. La vie continue avec ses constructions. Et une visite éducative se fait dans un tribunal appliquant la charia, État Islamique oblige. « Une loi vielle de 1400 ans, loi de Dieu, loi d’Allah qui ne peut donc être changée » explique John Cantlie. Pas comme « les lois des démocraties qui changent au gré des circonstances » et lois qui sont « remarquablement simples » » Exemple donné : un vol, avec les témoignages requis, c’est une main coupée. « Ça semble dur » dit-il, « mais on ne recommence pas et cela dissuade les autres d’en faire de même ». Et pour faire patienter ceux qui attendent dit-il des vidéos de l’État Islamique, « bien mieux que regarder les nouvelles du soir – News at 6 de la BBC ».

« Les croisés et l’Occident ne comprennent rien à la nature de cette religion »

Autre décor et le réalisateur filme une conversation avec un moudjahidin en attente de combat. Il estime que « ni l’alliance des croisés ni l’Occident » ne comprennent rien « à la nature de cette religion ou des gens qui la défendent », la mort des différents dirigeants au cours des siècles n’ayant eu pour seul effet que de « renforcer les combattants dans leur volonté de poursuivre cette route, si Allah le veut »,

S’en suit un commentaire ironisant sur une déclaration faite à Noël par David Cameron s’engageant à protéger son pays contre le terrorisme, alors, énonce John Cantlie, que « c’est l’Occident qui se comporte agressivement ». Et de dénoncer « la vision déformée donnée dans les média occidentaux de ce que fait l’État Islamique ». Avant de donner la parole à ce « moudjahidin français ». Appelant les musulmans à faire un carnage en Occident.

Un jeune homme qui semble parfaitement illustrer un certain échec français...


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil