Assassinat des deux otages japonais : condoléances de Benyamin Netanyahou et rappel de la nécessité d’un combat commun contre le terrorisme

Hélène Keller-Lind

dimanche 1er février 2015, par Desinfos

Dans une lettre très sobre adressée au Premier ministre japonais, Benyamin Netanyahou présente ses condoléances aux familles des deux otages assassinés par l’État islamique et au peuple japonais, soulignant la nécessité pour les pays libres de combattre ensemble ce terrorisme.


Des liens renforcés entre Israël et le Japon, tel a été le constat dressé lors de la visite de trois jours du Premier ministre Shinzō Abe arrivé le 18 janvier dernier pour un séjour dune semaine dans la région. Em mai 2014 le Premier ministre israélien s’était d’ailleurs rendu au Japon pour améliorer la coopération entre les deux États. Une coopération renforcée notamment dans le domaine économique.

C’est alors que le Premier ministre Abe rencontrait son homologue israélien et que les nombreux membres de la délégation qui l’accompagnait multipliaient les échanges que l’État Islamique menaçait d’exécuter les deux otages japonais qu’il avait kidnappés si une rançon de 200 millions de dollars ne leur était pas versée sous soixante-douze heures. Shinzō Abe avait alors déclaré que libérer ces otages était une priorité pour son pays, déclarant que « extrémisme et islam sont deux choses complètement différentes ». Il avait fait état d’échange de renseignements avec Israël et avait dit rechercher la médiation de la Jordanie. Un pilote jordanien, dont on est sans nouvelles aujourd’hui, étant également détenu par l’État Islamique qui exige que soit libérée une terroriste ayant participé à des attentats sanglants en Jordanie en échange de sa libération.

Contrairement à certains pays il semble que le Japon ne cède pas à ce type de chantage. Un premier otage, Haruna Yukawa, a été assassiné, puis le second, Kenji Jogo, vient de l’être.

Le Premier ministre israélien a adressé le 1er février une très sobre lettre de condoléances à son homologue, qu’il qualifie d’ami, condoléances pour les familles des victimes et pour le peuple japonais. Soulignant une fois encore à cette occasion que « ces meurtres ignobles, commis de sang-froid sont un rappel effrayant de la nécessité pour tous les pays libres de s’unir dans une lutte sans compromis contre le terrorisme qui sévit au Moyen-Orient et dans le monde entier ».


Desinfos

La revue des infos

Mots-clés

Accueil